De nombreux spectateurs japonais venus assister à la seconde demi-finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2016 entre le Real Madrid et le Club America portaient des maillots aux couleurs de la formation espagnole. C'était le cas de Teruo Toba et de son épouse Ayano, présents dans les tribunes de l'International Stadium Yokohama lors de la victoire (2:0) des Merengues. En finale, le club de la capitale retrouvera les Kashima Antlers, champions de J.League en titre.

Teruo (38 ans) est supporter du Real Madrid depuis quinze ans. Il cite volontiers Zinedine Zidane, l'actuel entraîneur de la Maison Blanche, et Cristiano Ronaldo parmi ses joueurs préférés. Ayano apprécie quant à elle particulièrement Marcelo, mais pas uniquement pour des raisons sportives. "Je l'aime bien parce qu'il semble très attaché aux valeurs familiales", explique-t-elle.

Les Toba vivent dans la préfecture de Kanagawa, au sud de Tokyo. Ils n'ont donc pas eu à voyager bien loin pour se rendre au stade. En revanche, Takuya Hirata (22 ans) et Naoki Abo (23 ans) étudient ensemble dans la préfecture de Gifu, au centre du pays. Pour autant, la perspective de parcourir des kilomètres pour assister à cette affiche ne les a pas rebutés, bien au contraire.

"Le Real Madrid est une équipe mondialement célèbre et nous avions très envie de voir à quoi ressemble le football de très haut niveau", raconte Abo, au comble de l'excitation. Hirata, grand fan de Ronaldo, confiait avant le match qu'il espérait voir le geste caractéristique qui accompagne chacun des buts du Portugais. Son idole ne l'a pas déçu : après avoir signé la deuxième réalisation de son équipe, le natif de l'île de Madère s'est élancé dans les airs et fait demi-tour pour retomber les bras tendus vers le sol.

Quelques spectateurs nippons ont également profité de l'occasion pour prendre des photos en compagnie des supporters du Club America. Kizuku Shirase (25 ans), originaire de Tokyo, s'est dite conquise par l'ambiance festive qui régnait dans la tribune réservée aux Mexicains. "J'adore le football mexicain. Je suis venue pour m'amuser et dialoguer avec ces supporters hors du commun. J'espère que le Club America va gagner 2:0", a lancé la jeune femme avant le coup d'envoi. Son intuition s'est révélée correcte en ce qui concerne le score mais malheureusement pour elle et pour le Club America, c'est le Real Madrid qui est sorti vainqueur de ce duel et qui affrontera donc en finale Kashima.

Kashima en mode exploit

Depuis le début de la compétition, les Antlers ne cessent de déjouer les pronostics. Pourtant, certains spectateurs se montrent réservés au moment d'évoquer le parcours des Antlers. "Kashima a fait honneur au Japon mais il ne faut pas oublier que les Antlers ont fini loin derrière les Urawa Reds à l'issue de la saison régulière", explique ainsi Jun Hashimoto (38 ans), originaire de la préfecture de Miyagi dans le nord du Japon. Effectivement, les Reds ont bouclé la première partie du championnat avec 74 points au compteur, contre 59 pour Kashima. Pourtant, les Antlers ont bel et bien décroché le titre à l'issue de play-offs.

"Les Antlers ne sont pas là en tant que champions d'Asie. Je suis content de les voir en finale, mais leur parcours me laisse une impression étrange," confie-t-il avant d'ajouter : "La Coupe du Monde des Clubs réserve une place à l'équipe représentant le pays hôte. De ce point de vue, le parcours de Kashima constitue un véritable exploit. Nous en sommes tous très heureux. Maintenant, je veux que les Antlers tirent les leçons de ce tournoi et qu'ils se qualifient pour la prochaine Coupe du Monde de Clubs en tant que champions d'Asie."

La finale et le match pour la troisième place auront lieu le 18 décembre à l'International Stadium Yokohama. Une fois de plus, on peut s'attendre à retrouver des spectateurs nippons aux couleurs de toutes les équipes.