• Dan Morgan (Auckland City) revient aux Émirats Arabes Unis, huit ans après
  • Il se souvient de ses débuts en Coupe du Monde des Clubs en 2009, à l'âge de 19 ans
  • Lors de sa dernière visite aux Émirats, le Néo-Zélandais et son équipe avaient gagné deux des trois matches qu'ils avaient disputés

Lorsque les joueurs d'Auckland City FC entreront sur la pelouse d'Al Ain pour y défier Al Jazira, ils ne seront pas dépaysés. Ce sera en effet la neuvième participation, un record, du club néo-zélandais à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Pour l'un de ses joueurs, ce sera également l'occasion de raviver la flamme d'une relation idyllique avec le tournoi.

Dan Morgan avait fait une courte apparition pour Auckland City FC à Abou Dabi en 2009, lorsque le club disputait sa deuxième Coupe du Monde des Clubs. Le jeune homme avait alors été titularisé pour affronter le TP Mazembe, dans le match pour la cinquième place.

À 19 ans, il était un jeune talent prometteur qui n'avait toutefois pas encore percé comme titulaire chez les Navy Blues. Contre les champions d'Afrique en titre à l'époque, Morgan a contribué à changer le cours du match. Il s'en souvient très bien. "J'ai été surpris d'être appelé, mais une fois que vous êtes sur le terrain, vous êtes trop concentré sur votre tâche pour pouvoir être distrait par quoi que ce soit", se rappelle-t-il.

"Gagner le premier match avait été fantastique, et battre ensuite les champions d'Afrique, à un si jeune âge, c'était merveilleux. J'espère que nous allons réussir le même type de performance cette fois-ci. Je me souviens que j'étais assez haut sur le terrain. D'un seul coup, j'entends un joueur derrière moi demander le ballon en hurlant. C'était notre défenseur central Riki van Steeden."

"Je me suis demandé ce que Riki faisait dans une position si avancée, mais j'ai quand même centré en retrait. Il a repris la balle à la perfection et marqué. Riki n'avait pas débuté beaucoup de matches lors du tournoi, c'était donc un moment formidable pour lui et pour nous tous."

Auckland City FC à la Coupe du Monde des Clubs

  • Le club a participé à l'épreuve pour la première fois en 2007, devenant au passage la première équipe amateur à prend part à la compétition
  • Sa meilleure prestation date de 2014, avec une troisième place décrochée grâce à une victoire aux tirs au but contre Cruz Azul
  • Sur les 14 matches qu'il a disputés dans le tournoi, il en a gagné trois, dont deux en 2009 avec Dan Morgan dans ses rangs

Ce succès 3:2 a marqué le début et la fin de l'expérience de Morgan dans le tournoi à ce jour. En effet, il a ensuite quitté le grand club d'Auckland et a défendu les couleurs de plusieurs clubs de division régionale du pays, avant de rejoindre le grand rival de City, Waitakere United. Avec les rouges et blancs, il a inscrit 17 buts la saison passée, attirant une nouvelle fois l'attention d'Auckland.

La perspective d'un retour chez les Navy Blues et d'une nouvelle aventure aux Émirats Arabes Unis était une occasion trop belle pour être manquée pour le natif d'Auckland, aujourd'hui âgé de 27 ans. "La Coupe du Monde des Clubs donne aux joueurs néo-zélandais l'occasion de voir comment les autres vivent dans un environnement cent pour cent professionnel", explique Morgan en amont du match qui opposera son équipe au champion des Émirats Arabes Uni, le 6 décembre.

"Le public peut motiver encore plus à donner le meilleur de soi-même et prouver que vous ne dépareillez pas à ce niveau de la compétition. Je suis impatient de retrouver ces sensations."

Territoire connu
Morgan a déjà goûté la victoire (2:0) contre l'un des grands clubs émiratis, Al Ahli, lors du match d'ouverture en 2009. Mais il insiste que le plus important est de bien se concentrer sur le présent, pas sur le passé. "L'un de mes meilleurs souvenirs dans ce tournoi a été le but incroyable de Chad Coombes lors de notre premier match, contre Al Ahli. Mais ça va être dur face à Al Jazira."

"C'est un adversaire très difficile, techniquement très bon et ce n'est pas sans raison qu'ils ont gagné le dernier championnat des Émirats Arabes Unis. Al Jazira possède de très bons joueurs et nous devrons être à notre meilleur niveau pour pouvoir rivaliser avec eux. Je fais confiance à Ramon Tribulietx pour nous dire précisément à quoi nous attendre."

Et qu'est-ce que les fans d'Auckland City FC sont en droit d'attendre de cette septième participation consécutive du club de leur cœur à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA ? Morgan esquisse un sourire et répond de façon indirecte. "Lors du premier entraînement cette saison, j'ai fait remarquer à Takuya Iwata que c'était exactement la même chose que ce que nous faisions avant que je quitte le club, en 2009."

"C'est une bonne chose, car la méthodologie et la répétition d'un style ont mené ce club au succès. Pourquoi changer quelque chose qui fonctionne aussi bien ?"