• Ancien joueur des deux clubs, Trezeguet analyse le choc Monaco - Juventus 
  • Au sujet de Real Madrid-Atlético : "Griezmann peut prendre sa revanche"
  • Le champion du monde 1998 évoque l’évolution de Griezmann et des Bleus

Il connaît parfaitement les deux maisons. Au cours de ses cinq saisons à l’AS Monaco, il a conquis ses premiers titres et s’est fait un nom au niveau international. En dix ans à la Juventus, il s’est fait une place dans l’histoire bianconera. Autant dire que David Trezeguet suivra de très près la demi-finale de la Ligue des champions de l’UEFA.

Mais Trezegol attend aussi avec impatience l’autre rencontre, remake de la dernière finale de la Ligue des champions, lors duquel son compatriote Antoine Griezmann peut jouer un rôle-clé. Au micro de FIFA.com, Trezeguet, l'une des FIFA Legends, nous parle de l’ascension de l'attaquant de l’équipe de Diego Simeone et nous livre ses impressions sur les deux confrontations.

David, la demi-finale entre l’AS Monaco et la Juventus de Turin a une saveur particulière pour vous. Comment allez-vous vivre ce match ?
Franchement, j’aurais voulu une finale Monaco - Juventus. Mais le hasard a voulu qu’ils s’affrontent en demi-finale. C’est un match particulier pour moi car c’est dans ces clubs que j’ai vécu deux des histoires les plus importantes de ma vie. La Juventus part favorite de par son histoire, mais quand je vois les performances de Monaco, je m’attends à un match équilibré.

Qu’attendez-vous du match entre le Real Madrid et l’Atlético, et notamment du rôle de votre compatriote, Antoine Griezmann ? 
Le Real est habitué à ce type de matches, à la compétition de haut niveau. Quand je vois l’efficacité de ses joueurs, je me dis qu’il a de grands atouts pour remporter à nouveau la Ligue des champions. En face, je crois qu’Antoine va jouer un rôle important dans cette rencontre car c’est le joueur le plus important de l’Atlético. En plus, ce match lui donne l’occasion de prendre une revanche personnelle par rapport à la finale perdue à Milan, où il avait manqué un penalty. Cette année, il tient encore le premier rôle, ce qui est très important pour l’équipe mais aussi pour lui.

Griezmann était finaliste du prix The Best 2016 aux côtés de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. À votre avis, est-il arrivé à la hauteur de ces deux joueurs ?
Aussi bien Messi que Ronaldo ont fait preuve d’un talent unique tout au long de leurs carrières respectives. Je suis sûr qu’Antoine prend exemple sur eux pour progresser et remporter des titres. C’est un jeune joueur, il a des qualités et il est en train de s’imposer dans une équipe construite autour de lui. El Cholo Simeone, qui est un entraîneur que nous connaissons tous et qui est considéré comme l’un des meilleurs du monde, lui apporte beaucoup de motivation. Il commence à donner la pleine mesure de ses qualités. Il a toutes les cartes pour succéder à ces deux phénomènes.

Quel aspect de son jeu retenez-vous en particulier ?
Antoine est un joueur intéressant car il aime développer une relation avec le milieu de terrain et les attaquants. Cette facilité à s’intégrer dans le jeu de l’équipe, c’est très appréciable. Il est toujours à l’affût, que ce soit en défense ou en attaque, il marque beaucoup de buts et il continue de progresser. Il améliore sa vision du jeu et il a de grandes qualités de vitesse. En plus, c’est un joueur qui s’adapte à tout type de situation, ce qui est intéressant dans le football moderne. Nous sommes en présence d’un phénomène, c’est indiscutable.

En plus d’être le leader de l’Atlético, Griezmann est un des cadres d’une France en phase ascendante. Qu’est-ce qui attire votre attention chez les Bleus de votre ancien coéquipier Didier Deschamps ?
La France retrouve le devant de la scène. Cette génération de joueurs, Griezmann en tête, a réussi à recréer une communion avec le public français. Les supporters croient en elle et en son sélectionneur. Même si elle a perdu la finale de l’EURO contre le Portugal, on a noté un grand changement au niveau de l’ambiance. Ce changement est également visible au sein de l’équipe et dans l’engagement des joueurs envers leur pays. Et après avoir connu différentes idoles au fil des générations, le public a trouvé en Griezmann le joueur le plus emblématique de cette génération de par son âge, sa volonté et son rôle de leader.