• Le Real Madrid entame sa route vers la Decimotercera (la treizième) face à l’APOEL Nicosie
  • En décembre, les Blancos tenteront de remporter une deuxième Coupe du Monde des Clubs consécutive
  • Nacho Fernández évoque son histoire avec le club et le rendez-vous aux Émirats Arabes Unis

"Tu es un viking". Le commentaire de Jaime, son agent, fait apparaître un large sourire sur le visage de Nacho Fernández. Même s'il ne s'en vante pas, ce défenseur est un enfant du Real Madrid, à tel point que personne dans l’effectif actuel ne fait mieux que ses 16 années passées sous les couleurs madrilènes. "Pourvu que cela dure, j’ai toujours travaillé au quotidien pour assouvir encore plus de rêves."

Deux nouveaux rêves à l’horizon
Le premier démarre ce 13 septembre, lorsque l’hymne de la Ligue des champions de l’UEFA résonnera à nouveau aux oreilles de Nacho Fernández et dans le stade Santiago Bernabéu. Les hommes de Zinedine Zidane débuteront cette compétition face à l’APOEL Nicosie, dans l’espoir de conserver leur titre européen et de devenir ainsi la première équipe à remporter consécutivement trois Ligues des champions, après le Bayern Munich en 1976. À ce jour, le club a été sacré trois fois sur les quatre dernières éditions.

Pour le deuxième rêve, il faudra patienter jusqu’en décembre. C'est à cette période que le Real Madrid tentera de décrocher sa troisième Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, aux Émirats Arabes Unis. Dans la seconde partie de son entretien exclusif avec FIFA.com, Nacho Fernández évoque cette compétition et son lien étroit avec le club merengue.

Ya estamos en casa. A disfrutar de estos días. 🏆🏅

Une publication partagée par Nacho Fernandez Iglesias (@nachofdez90) le

Madrilène depuis ses premiers pas
"Nous avons toujours eu des drapeaux et des posters du Real dans notre chambre, mon frère (Álex, également joueur professionnel) comme moi. On en avait aussi d’autres équipes car on collectionnait les blasons et les pin's, mais les drapeaux de l’Espagne et du Real étaient systématiquement là."

Poulain de Del Bosque
"J’ai intégré le club en 2000 et c’est une fierté pour moi. Je suis chez moi, où je veux être. Je me rappelle avoir passé des tests. J’ai été pris mais je n’ai pas pu rester au Real au début et je suis retourné dans mon club, l’AD Complutense à Alcalá de Henares. J’ai été sélectionné par un entraîneur qui travaille aujourd’hui dans mon centre de formation et par Vicente Del Bosque. C’était un jour extraordinaire et j’espère qu’il y en aura d’autres à l’avenir."

Vers un troisième titre mondial
"Nous avons l’opportunité de continuer à marquer l’histoire. Jamais un club n’avait réussi à remporter deux Ligues des champions successives avant le Real Madrid et aucun n’a encore obtenu deux titres mondiaux consécutifs. Nous avons la possibilité de placer une fois de plus le Real Madrid sur la plus haute marche lors de cette Coupe du Monde des Clubs. On a un groupe exceptionnel, on sait ce qu’il nous reste à faire."

Le Real Madrid et la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA