"Toutes les équipes souffrent en football", a souligné le sélectionneur du Mexique Juan Carlos Osorio. "Après avoir discuté à la pause, nous avons joué plus rapidement sur les ailes, avec une seule pointe et en plaçant l'autre pivot offensif, Oribe Peralta, à la pointe du losange", a-t-il commenté. "L'entrée de Héctor Herrera a fait une grosse différence. Il a généré des passes et nous a beaucoup apporté, comme il l'avait fait contre le Portugal. Il a joué un rôle clé dans le résultat. Je pense que nous avons totalement dominé la deuxième période."

Anthony Hudson, le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande, ne cachait pas son émotion à l'issue du match. "Je suis très fier de mon équipe. Tous les joueurs, y compris les remplaçants, ont livré une prestation exceptionnelle", a-t-il tenu à souligner d'emblée. "Mais je suis très déçu par le résultat. Nous sommes entrés en force dans le match et il ne fait aucun doute que nous étions la meilleure équipe sur le terrain en première période."

"Dans les 15 à 20 premières minutes, nous leur avons abandonné le ballon et nous leur avons laissé trop d'espaces. La prochaine étape consistera à traduire ces belles performances par des résultats", a-t-il conclu.

Revivez : le match en temps réel

Suivez :
Coupe des Confédérations sur Twitter | Coupe des Confédérations sur Facebook | Coupe des Confédérations sur Instagram