Le sélectionneur portugais Fernando Santos a accueilli avec modestie la large victoire (4:0) de son équipe. S'il n'a pas manqué de féliciter ses joueurs, il a également trouvé quelques paroles réconfortantes pour ses adversaires du jour.

"Nous nous attendions à un match compliqué car nous avions vu les Néo-Zélandais poser quelques problèmes aux Mexicains. Nous étions donc prévenus", admet-il. "Nous avons bien négocié certaines séquences ; à d'autres moments, notre jeu était plus quelconque. Dans l'ensemble, je pense tout de même que le résultat est justifié. Je crois quand même que nos adversaires auraient pu marquer un but. En tout cas, ils le méritaient. Sur le terrain, ils ont fait preuve d'un magnifique état d'esprit et d'une détermination irréprochable."

Son homologue néo-zélandais Anthony Hudson a également jugé le score final sévère pour son équipe qui, selon lui, n'a pas à rougir de sa performance.

"Globalement, j'ai vu beaucoup de choses intéressantes dans ce match. Nous avons bien débuté et pendant un temps, nous étions les meilleurs sur le terrain. Malheureusement, nous avons permis aux Portugais de reprendre la main et ensuite, nous nous sommes un peu trop compliqué la tâche. Mais la meilleure nouvelle à mes yeux, c'est que nous n'avons absolument jamais baissé les bras. Tous les joueurs ont lutté jusqu'au bout. Il y a beaucoup d'éléments positifs à retirer de ce match."

Suivre
Coupe des Confédérations sur Twitter | Coupe des Confédérations sur FB | Coupe des Confédérations sur IG