• En 2005, l'Allemagne avait remporté cette affiche du Tournoi des Champions (4:3)
  • Les Socceroos n'ont perdu qu'un seul de leurs 19 derniers matches officiels
  • Trois champions du monde en Russie

Les deux équipes se préparent à en découdre pour la sixième fois. La Mannschaft a remporté les trois premiers matches, avant d'enchaîner sur une défaite et un nul. Allemands et Australiens ont également eu l'occasion de se mesurer dans le Tournoi des Champions. En 2005, le pays hôte s'était imposé 4:3 face aux Socceroos en phase de groupes. Bastian Schweinsteiger, Lukas Podolski et leurs coéquipiers étaient montés sur la troisième marche du podium, tandis que l'aventure s'était achevée à l'issue du premier tour pour les Australiens.

Suivre le match
Live Blog en temps réel | Coupe des Confédérations sur Twitter | Coupe des Confédérations sur FB | Coupe des Confédérations sur IG

Ce qu'il faut savoir
- Seuls trois joueurs sacrés champions du monde au Brésil il y sont présents en Russie : Shkodran Mustafi, Matthias Ginter et Julian Draxler. La Mannschaft, qui reste sur huit succès et deux nuls sur ses dix dernières sorties (31 buts marqués, 2 encaissés), affiche pourtant une confiance à toute épreuve. Les espoirs sélectionnés par Joachim Löw sont décidés à justifier la confiance placée en eux et à prouver qu'ils ont les moyens de mettre la pression sur les titulaires habituels.

- Dans cette compétition, le champion d'Asie en titre affiche une expérience supérieure à celle de son adversaire du jour. L'Australie s'apprête à disputer sa quatrième Coupe des Confédérations de la FIFA, après ses premières expériences en 1997, 2001 et 2005.

- L'Australie et l'Allemagne entretiennent une relation étroite dans le domaine du football. Les Socceroos comptent plusieurs pensionnaires de Bundesliga au sein du groupe : Mitch Langerak, Mathew Leckie et Jamie Maclaren. Robbie Kruse, ancien de l'élite allemande, est lui aussi du voyage en Russie.

Analyse du reporter FIFA.com
Peter Smith, avec l'Australie
L'Australie revient en Coupe des Confédérations après 12 ans d'absence. Certains résultats ont pu laisser les supporters perplexes, à commencer par la lourde défaite 4:0 à domicile contre le Brésil. La mise en place d'une défense à trois a également suscité des débats. En revanche, plusieurs milieux de terrain restent sur une bonne saison ; s'ils parviennent à donner le ton, le résultat pourrait être intéressant.

Steffen Potter, avec l'Allemagne
Les champions du monde en titre ont choisi d'emmener une équipe rajeunie en Russie. S'ils trouvent leurs marques tout de suite, ces joueurs ont les moyens de faire souffrir n'importe quel adversaire. Toutefois, la prudence est de mise : les automatismes et les combinaisons occupent une place très importante. Depuis quelques jours, joueurs et membres de l'encadrement ne cessent de rappeler que ce groupe manque encore de vécu. Cette solide équipe australienne pourrait donc faire office de révélateur dès la première journée.

Compositions d'équipes probables
Australie : Mat Ryan ; Bailey Wright, Milos Degenek, Trent Sainsbury ; Mark Milligan, Aaron Mooy, Aziz Behich, Jackson Irvine, Tom Rogic, Mathew Leckie ; Tomi Juric

Allemagne : Bernd Leno ; Joshua Kimmich, Matthias Ginter, Antonio Rüdiger, Jonas Hector ; Emre Can, Julian Brandt, Leon Goretzka, Lars Stindl, Julian Draxler ; Sandro Wagner

Où voir le match ?