• Le Portugal monte sur la troisième marche du podium de Russie 2017
  • La Selecçao das Quinas s'impose après avoir été menée au score
  • Revoir : Le film du match

Le Portugal termine sa campagne en Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017 sur une note positive, en s'imposant 2:1 après prolongation face au Mexique dans le match pour la troisième place, disputé devant 42 659 personnes au Stade du Spartak de Moscou.

Guillermo Ochoa a d'abord sauvé son équipe une première fois en repoussant un penalty tiré par André Silva.Tout s'est accélèré à la 54ème minute, lorsque Javier Chicharito Hernandez est parti en dribble dans la surface de réparation. Arrivé à la ligne de but, le joueur du Bayer Leverkusen est parvenu à délivrer un centre en retrait, que le Portugais Luis Neto a dévié accidentellement dans son propre but, sous la pression de Carlos Vela.

Loin de baisser les bras, les Portugais sont repartis de plus belle à l'assaut du but mexicain. Ils ont été récompensés de leurs efforts dans le temps additionnel. Profitant d'un bon centre de Ricardo Quaresma, Pepe a repris le ballon de la semelle et envoyé les deux équipes en prolongation.

Le Portugal a obtenu son second penalty quelques minutes plus tard, Miguel Layun touchant de la main un ballon dévié par Gelson Martins. André Silva eu le dernier mot cette fois face à Ochoa, et le Portugal la troisième place de Russie 2017

L'analyse du reporter FIFA.com
Marco Monteiro, avec le Portugal
Dans un premier temps, tout a semblé sourire aux Mexicains. Entre le penalty arrêté par Ochoa et la deuxième mi-temps en demi-teinte du Portugal, la victoire leur tendait les bras. C'était sans compter avec l'engagement total de l'un des défenseurs les plus expérimentés du tournoi, qui n'a pas hésité à se jeter sur le ballon pour égaliser à la 91ème minute. La partie s'est animée en prolongation, comme en témoignent le penalty et les deux cartons rouges distribués par l'arbitre. Les Portugais ont prouvé, une fois de plus, qu'ils avaient le courage et l'énergie physique nécessaires pour tenir la distance.

Martin Langer, avec le Mexique
Les supporters d'El Tri ne manqueront pas de souligner que leur équipe est passée à trois minutes de la victoire mais, au final, le Portugal mérite de l'emporter. Les champions d'Europe ont dominé les débats et sans Ochoa, ils auraient sans doute marqué plus tôt. Côté mexicain, on relèvera tout de même quelques performances individuelles encourageantes, notamment de la part de Chicharito, Carlos Vela et Rafael Marquez. Il faudra attendre un peu avant de dresser le bilan de la compétition.

Homme du Match Budweiser
Le gardien mexicain Guillermo Ochoa ne montera pas sur le podium, mais ses nombreux exploits, notamment sa superbe intervention sur le penalty d'André Silva en première mi-temps, justifient amplement cette distinction. 

La stat
50 - Six des huit buts mexicains en Russie ont été inscrits après la 50ème minute, y compris celui, contre son camp, de Luis Neto dans le match pour la troisième place. En outre, ces huit réalisations sont l'œuvre de huit joueurs différents (Hernandez, Moreno, Jiménez, Peralta, Araujo, Lozano, Fabian, contre son camp).

Suivre
Coupe des Confédérations sur Twitter |  Coupe des Confédérations sur FB | Coupe des Confédérations sur IG