• Lars Stindl donne la victoire à l’Allemagne
  • Le Chili paye son manque d’efficacité au prix fort
  • Revoir : Le film du match

L’Allemagne remporte sa première Coupe des Confédérations de la FIFA en s’imposant 1:0 face au Chili, au Stade de Saint-Pétersbourg. Au total, 57 268 personnes ont assisté au festival d’occasions manquées par les champions d’Amérique du Sud en titre.

Le Chili a largement dominé les débats en début de partie. Sans le manque de réussite de ses attaquants et les exploits du portier allemand, la Roja aurait pu prendre le large. Toutefois, l’Allemagne s’est fait une spécialité de punir les équipes en manque d’efficacité. Contre le cours du jeu, les hommes de Joachim Löw ont donc pris l’avantage à la 20ème minute.  

Marcelo Diaz risque de revoir ce but décisif dans ses cauchemars. Dépossédé du ballon par un Timo Werner altruiste, il n’a pu qu’assister, impuissant, à la suite de l’action. Après avoir attiré Claudio Bravo loin de sa ligne, l’attaquant allemand a servi son partenaire Lars Stindl, qui n’a plus eu qu’à pousser le ballon au fond des filets. 

Par la suite, la jeune équipe allemande s’est un peu décontractée, ce qui ne l’a pas empêchée de subir un nouveau siège de la part du Chili au retour du vestiaire. La meilleure occasion est finalement revenue à Angelo Sagal, qui n’a cependant pu faire mieux que ses partenaires.

L’analyse du reporter FIFA.com
Diego Zandrino, avec le Chili
Le Chili a dominé de la tête et des épaules, jusqu’à ce qu’une erreur défensive ne permette à l’Allemagne de prendre l’avantage. Dès ce moment, la Roja a tout tenté pour revenir dans le match, quitte à prendre plus de risques qu’à l’accoutumée. Malheureusement, rien n’y a fait. Pizzi a même aligné trois attaquants, deux milieux offensifs et deux latéraux en position d’ailiers, sans jamais trouver la faille.

Steffen Potter, avec l’Allemagne 
Le match ne s’est pas déroulé comme les Allemands l’avaient prévu. Les Chiliens se sont procuré de grosses occasions, mais les champions du monde en titre ont tenu bon malgré tout. Il convient également de noter que la Mannschaft s’est une fois de plus montrée terriblement efficace lors de cette finale. Malgré toute son expérience, la Roja ne peut que lui envier cette qualité.

Homme du Match Budweiser
Excellent lors de la demi-finale contre le Mexique, Marc-André Ter Stegen s’est encore surpassé. Ses réflexes et ses prises de balle ont contribué à rassurer ses partenaires. L’Allemagne semble avoir trouvé la doublure de Manuel Neuer.

La stat
24 ans et quatre mois, tel est l’âge moyen de l’Allemagne, qui se trouve être la plus jeune à avoir jamais remporté la Coupe des Confédérations.

Suivre
Coupe des Confédérations sur Twitter | Coupe des Confédérations sur FB | Coupe des Confédérations sur IG