Le grand huit presque au complet
© AFP

Une île du Pacifique et un quadruple champion du monde sont venus rejoindre les futurs protagonistes de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2013 le mois dernier. Seul le nom du participant africain manque encore au casting prestigieux du festival des champions.

Sept pays ont d’ores et déjà bloqué les dates du 15 au 30 juin 2013 sur leur calendrier. Le Brésil, pays hôte, l’Espagne, championne du monde en titre, et l’Uruguay, deuxième du Classement mondial FIFA/Coca-Cola et vainqueur de la Copa América 2011, seront accompagnés de l’Italie, du Japon, du Mexique et de Tahiti. Le Continent Mère choisira son représentant lors de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2013, qui se tiendra en Afrique du Sud en janvier et février prochains.

Le Brésil se prépare actuellement sur deux fronts : l’accueil de la Coupe des Confédérations de la FIFA, puis de la Coupe du Monde un an plus tard, et le perfectionnement des jeunes talents tels Neymar avec en ligne de mire une sixième consécration mondiale. Mais dans un premier temps, les supporters attendent des hommes de Mano Menezes qu’ils conservent à domicile le titre décroché à Afrique du Sud 2009.

La Seleçao a raflé trois éditions du tournoi, dont les deux dernières, record inégalé à ce jour. Sous la houlette de Dunga, elle a triomphé en 2009, après une remontée spectaculaire face aux États-Unis à Johannesburg (3:2). En 2005, Carlos Alberto Parreira était aux commandes de la formation victorieuse de l'Argentine, largement dominée 4:1 en finale.

Le grand cru espagnol
Attendue en finale il y a trois ans, l’Espagne s’était contre toute attente inclinée devant les Stars and Stripes dans le dernier carré, déception que son sacre mondial l’année suivante lui a vite fait oublier. En 2013, Vicente del Bosque conduira de nouveau la Roja à l’assaut de la Coupe des Confédérations de la FIFA, dans l’espoir de prolonger la période la plus faste de son histoire.

Après des années d’échecs et de désillusions, les Ibères ont entamé leur conquête du football mondial en s’adjugeant l’UEFA EURO 2008 avant de coiffer leur première couronne mondiale deux ans plus tard. Enfin, leur victoire sans appel 4:0 sur l’Italie en finale de l’UEFA EURO 2012 a scellé leur troisième grand titre international. L’Espagne fera donc figure de favori des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA 2014™.

L’Espagne étant directement qualifiée en tant que championne du monde, l’Italie s’est ouvert les portes de la Coupe des Confédérations de la FIFA grâce à sa place de finaliste. Bien que défaits sur la dernière marche, les Azzurri ont livré de bien meilleures prestations que lors de l’épreuve reine 2010 et du festival des champions 2009, qu’ils ont quittés dès le premier tour.

Première équipe qualifiée pour Brésil 2013 sur le terrain, le Japon a réservé sa place à la faveur de sa victoire en Coupe d’Asie de l’AFC 2011. Le but décisif contre l’Australie a été inscrit par Tadanari Lee au cours de la prolongation. Les Samouraïs Bleus conservent donc leur statut de meilleure équipe du continent et le confirment avec leur parcours impressionnant dans la compétition préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™.

Le Japon compte quatre participations à la Coupe des Confédérations de la FIFA, avec des résultats pour le moins contrastés. Éliminé au premier tour à trois reprises, il a atteint la finale en 2001, année où il co-organisait la compétition avec la République de Corée, sous la conduite du Français Philippe Troussier, qui assistera à la défaite de ses hommes 0:1 aux mains de la France.
.
Un habitué et un conte de fées
Tombeur des États-Unis en Gold Cup 2011 à l’issue d’une finale haletante (4:2), le Mexique portera les couleurs de la CONCACAF. Sous l’impulsion des talentueux Giovani dos Santos et Javier Hernandez, El Tri a remporté les six matches du tournoi avec 22 buts à son actif, s'adjugeant par la même occasion sa sixième invitation à la Coupe des Confédérations de la FIFA. Les Aztèques affichent un beau palmarès dans cette compétition : vainqueurs chez eux en 1999, ils ont décroché la troisième et la quatrième place en 1995 et 2005, respectivement.

Après avoir fini quatrième d’Afrique du Sud 2010, l’Uruguay s’est affirmé comme l’une des sélections les plus régulières de la planète football, au point de se hisser au deuxième rang du dernier Classement mondial. La Celeste a remporté la Copa América 2011 disputée en Argentine. Sa quinzième victoire dans la compétition sud-américaine lui permet de retrouver le Festival des Champions après 16 ans d’absence.

Il n’est pas de tournoi sans conte de fées, règle une fois de plus confirmée par la qualification historique de Tahiti. Brisant l’hégémonie de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande lors de la Coupe des Nations de l’OFC 2012, la nation insulaire s’est emparée du titre face à la Nouvelle-Calédonie, vaincue 0:1 en finale. Le tout Petit Poucet tahitien aura ainsi l’occasion de se frotter à l’élite du football mondial.

Le huitième et dernier participant à Brésil 2013 sera connu le 10 février 2013, date de la finale de la CAN 2013 qui se tiendra à Soccer City. L’Egypte, pays le plus titré du continent, sera de nouveau privée de CAN, mais le Ghana, quart de finaliste de la dernière épreuve reine et la Zambie, tenante du titre continental, figureront parmi les plus sérieux prétendants à l'ultime billet pour le grand rendez-vous des champions.