Falcao : "Il peut se passer quelque chose avec Scolari"
© FIFA.com

Il y a encore deux semaines, Falcao se trouvait en Thaïlande pour disputer la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA 2012 sous les couleurs du Brésil. Vendredi 30 novembre, le tout nouveau champion du monde a reçu la visite du Président de la FIFA, Joseph S. Blatter. À la veille du tirage au sort de la Coupe du Monde des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013 à São Paulo, la star d'Orlândia/Intelli, accompagnée de son président Renzo Spedicato, a évoqué sa discipline de prédilection, la prochaine Coupe des Confédérations de la FIFA et la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.   

FIFA.com a profité de l'occasion pour réaliser une courte interview de la légende vivante du futsal brésilien.

Les trois nominés pour le FIFA Ballon d'Or 2012 ont été annoncés hier. Quel est votre favori ?
Je crois qu'ils méritent tous les trois le trophée. Ce sont tous de grands champions. Lionel Messi et Cristiano Ronaldo ont réussi une super saison mais je placerais l'Argentin légèrement devant. À titre personnel, je serais ravi que mon ami Neymar reçoive à nouveau le Prix Puskas pour le plus beau but de l'année.

Luiz Felipe Scolari a été officiellement nommé à la tête du Brésil. Que pensez-vous de cette décision ?  
Felipão a de solides arguments pour lui. Il nous a aidés à remporter notre dernier titre mondial, en 2002. Bien entendu, les attentes sont énormes au Brésil à l'approche de la Coupe du Monde. Mais Scolari a le respect du peuple brésilien. Sa nomination arrive peut-être un peu tard, six mois avant la Coupe des Confédérations et un an et demi avant le grand rendez-vous mondial. Je crois pourtant qu'il peut se passer quelque chose pendant cette période. Le sélectionneur a la confiance et le soutien des supporters brésiliens.

Selon vous, quelles sont les chances du Brésil de conquérir une sixième couronne mondiale dans deux ans ?
La pression sera terrible pour les joueurs car le Brésil attend énormément de cette compétition. Si les premiers matches ne se passent pas comme prévu, le poids de ces attentes pourrait devenir encore plus fort. Je ne sais pas si cette équipe serait en mesure de le supporter. Il faut attendre pour voir comment les joueurs se comporteront devant leur public. Neymar possède un talent immense mais il n'a pas encore l'habitude de gérer une telle pression, contrairement aux internationaux qui évoluent dans les grands championnats européens. Il faudra voir comment l'équipe réagira dans ces circonstances.