Jemaa aimerait remettre ça
© AFP

Issam Jemaa participera à sa cinquième Coupe d'Afrique des Nations de la CAF, qui débute le 19 janvier prochain. L'attaquant tunisien espère bien décrocher un deuxième titre continental, synonyme de qualification pour la Coupe des Confédérations de la FIFA.

Le natif de Gabès a connu des hauts et des bas dans sa carrière. Formé à l'Espérance de Tunis, il a parcouru la France avant de poser ses valises au Koweït SC. Jemaa fait ses débuts avec l'Espérance en 2003. Deux ans plus tard, il est appelé en sélection par Roger Lemerre pour participer à la Coupe des Confédérations de la FIFA, Allemagne 2005. Sa contribution se limite cependant à une entrée en jeu lors du troisième et dernier match des Aigles de Carthage, face à l'Australie.

"J'ai été sélectionné pour la première fois immédiatement après la victoire en CAN", se souvient-il au micro de FIFA.com. "Roger Lemerre m'a fait confiance et m'a permis de jouer avec l'équipe nationale. J'ai beaucoup appris pendant la Coupe des Confédérations, après mon transfert à Lens".

Un passage dans le Nord dont le joueur de 28 ans garde un excellent souvenir, première étape de son tour de Ligue 1 qui l'a ensuite défendre les couleurs de Caen, Auxerre et Brest. "J'ai de très bons souvenirs de la France, en particulier à Lens. J'ai vécu de belles années dans ce grand club. J'y ai beaucoup appris grâce à plusieurs personnes, dont le président Gervais Martel. J'ai vécu mes meilleures années à Lens".

Les progrès de Jemaa en Ligue 1 lui ouvrent les portes du groupe appelé à disputer la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™. Malheureusement, une blessure de dernière minute l'a contraint à suivre les débats de loin. Quatre ans plus tard, un but du Mozambicain Dario Monteiro prive les Tunisiens d'une participation à Afrique du Sud 2010™. "En 2006, je me suis blessé une semaine avant le premier match", regrette le buteur des Aigles de Carthage. "J'avais le moral à zéro mais j'ai essayé de voir le bon côté des choses. Je me suis promis de travailler d'arrache-pied pour avoir une nouvelle chance".

Un derby d'entrée
Aujourd'hui, Jemaa a les yeux rivés vers le futur et la compétition préliminaire pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Les Tunisiens ont pris un excellent départ, avec deux victoires à leur actif dans le Groupe B. À chaque fois, Jemaa a trouvé le chemin des filets. "Nous sommes bien partis et nous nous retrouvons en tête du groupe", admet-il. "Il faut continuer sur notre lancée si nous voulons nous qualifier pour le dernier tour et bénéficier d'un tirage favorable."

Avant de reprendre la route du Brésil, Jemaa a d'abord pour mision de guider ses jeunes partenaires lors de la CAN 2013. Vétéran des quatre dernières éditions de l'épreuve continentale, il espère commencer la nouvelle année par un titre et une qualification pour la Coupe des Confédérations de la FIFA.

La tâche s'annonce cependant compliquée car les Aigles de Carthage ont été versés dans le Groupe D, aux côtés de la Côte d'Ivoire, de l'Algérie et du Togo. Ils entameront leur parcours par un derby face à leurs voisins algériens, le 22 janvier prochain. "Pour bien commencer la compétition, nous devons remporter ce premier match", espère l'ancien Sang et Or. "Une victoire face à l'Algérie nous mettrait en confiance et nous ferait du bien sur le plan moral. Notre groupe est très serré et toutes les équipes peuvent se qualifier. J'espère que nous serons présents psychologiquement et physiquement, afin d'aller le plus loin possible".