Guedioura, le Fennec de la forêt
© AFP

Adlène Guedioura n'avait que quatre ans lors du dernier sacre continental de l'Algérie, survenu sur ses terres en 1990. Le natif de la Roche-sur-Yon espère que l'équipe actuelle, qu'il considère comme sa "famille", sera en mesure de renouveler l'exploit.   

"Nous avons tous très envie de faire ce plaisir au peuple algérien. Ça n'a rien d'impossible mais avant de penser au titre, nous devons commencer par bien nous préparer", explique le milieu de terrain de Nottingham Forest au micro de FIFA.com. "Je me souviens vaguement de l'édition 1990. Il y avait une ambiance particulière car le tournoi avait lieu en Algérie et que toute ma famille s'intéressait au football. C'était une bonne chose pour le pays."  

Le milieu des Fennecs disputera en Afrique du Sud sa première compétition continentale. Vétéran de la Coupe du Monde de la FIFA 2010™, Le joueur de 27 ans pourra cependant s'appuyer sur son premier passage dans le pays hôte. "Pendant la Coupe du Monde, nous avons découvert un pays magnifique et des stades flambant neufs", se souvient-il. "C'était la première fois que je prenais part à une Coupe du Monde et cela reste un des meilleurs souvenirs de ma carrière. C'était l'un de mes rêves de jeunesse. Je l'ai réalisé et j'en suis ravi. Nous avons livré un très bon match contre l'Angleterre. L'organisation était impeccable et l'Afrique du Sud vaut le détour."

Un groupe difficile et un derby
Mais l'Algérie n'a pas l'intention de faire du tourisme. Avec dans ses rangs quelques pensionnaires de grands championnats européens, comme Sofiane Feghouli à Valence, Djamel Mesbah à l'AC Milan ou Foued Kadir qui vient tout juste de rallier l'Olympique de Marseille, les Verts ont de sérieuses ambitions. "Il suffit de consulter le classement de la FIFA pour voir que nous ne nous portons pas trop mal", justifie Guedioura. "Nous sommes actuellement 19èmes. C'est le meilleur classement de notre histoire."

Après avoir manqué de peu la qualification pour la CAN 2012, les Fennecs ont hérité d'un groupe difficile pour leur retrouvailles avec la compétition continentale. Ils devront se mesurer au Togo et à la Côte d'Ivoire de Didier Drogba et, en guise d'entrée en matière, l'Algérie disputera un derby face à la Tunisie. "Ce premier match s'annonce capital", annonce l'ancien joueur de Courtrai et Charleroi, dans le championnat belge. "Un bon résultat face aux Tunisiens validerait notre préparation et prouverait que nous sommes prêts pour la suite."

Une grande famille
La qualification pour la CAN 2013 est venue récompenser une stabilité retrouvée après la gestion compliquée de l'après-Coupe du Monde 2010. "En ce moment, une nouvelle génération monte en puissance", confirme Guedioura. "Nous sommes en train de construire quelque chose d'intéressant, grâce à Vahid Halilhodzic. C'est un sélectionneur expérimenté, qui a déjà fait ses preuves avec la Côte d’Ivoire. Nous croyons en lui et je pense qu'il peut nous emmener très loin. J'ai confiance en cette équipe. Nous sommes jeunes mais nous avons un très bon état d'esprit. N'importe quel joueur vous dira que cette sélection est comme une grande famille."

Avant son départ pour l'Afrique du Sud, Guedioura a également découvert une nouvelle famille à Nottingham Forest. "Je suis d'abord venu en prêt et j'ai fait bonne impression", se souvient-il. "Quand je suis revenu à Wolverhampton, les supporters de Nottingham ont commencé à m'envoyer des tweets pendant mes vacances pour me demander de revenir. Ça m'a fait chaud au cœur ! J'avais aussi des offres en provenance d'Italie, de France et même du Qatar. J'avais envie de relever un nouveau défi mais il n'y a rien de plus important que de se sentir désiré. C'est quelque chose qui compte dans ma carrière."

Une fois la CAN terminée, il sera temps pour le milieu de terrain de se replonger dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. L'Algérie occupe actuellement la deuxième place de son groupe, devant le Mali et le Rwanda. Les Fennecs comptent cependant un point de retard sur le Bénin, leur prochain adversaire en mars. "Nous voulons faire le voyage au Brésil, c'est notre objectif", confie le poumon de l'EN algérienne. "Cette Coupe du Monde va être spéciale car elle aura lieu au pays du football. Le Brésil reste une destination à part. Tout le pays veut nous voir là-bas, notre entraîneur veut nous voir là-bas et nous, nous comptons bien y être !"