L’équipe de France, au sortir d’une rencontre très serrée face au Cameroun, a conservé son trophée de la Coupe des Confédérations de la FIFA, dimanche 29 juin au Stade de France de Saint-Denis. Les deux équipes ont eu leur chance, mais les Bleus se sont finalement montrés plus réalistes en prolongation. Et c’est Thierry Henry, Soulier d’Or (quatre buts) et Ballon d’Or de la compétition qui a libéré les siens. Dans un bel hommage commun, les deux équipes se sont retrouvées en fin de partie autour de la photo de Marc-Vivien Foé, dans le rond central.

Lire aussi:
Les récompenses de la compétition Grand moment d’émotion avant de débuter le match. Les deux équipes se retrouvent dans le rond central, bras dessus – bras dessous, pour observer une minute de silence et écouter les hymnes nationaux. Dans cette ambiance de recueillement, la partie met un long moment à démarrer. Sur un contre, Thierry Henry propose la première frappe du match, mais Idris Kameni se couche bien (17’). Une brèche qui ouvre l’appétit des Bleus. Henry, toujours aussi tranchant, déborde à gauche, réalise le coup du sombrero sur Jean-Joël Perrier-Doumbé, et centre de l’extérieur du droit. Djibril Cissé jaillit au point de penalty et place une tête décroisée qui rase le poteau de Kameni (23’). Le match est lancé.

Les Lions indomptables répondent tout de suite. Thimotée Atouba déborde à gauche, entre dans la surface, et centre au premier poteau. Mohammadou Idrissou est à la réception, Olivier Dacourt s’interpose. La balle revient dans les pieds d’Eric Djemba Djemba, dont le tir est contré (24’). Dans la continuité, les Bleus partent en contre. Cissé passe à gauche, centre pour Henry. Le Gunner pivote et tire du gauche. Le portier camerounais s’interpose (25’).

Les hommes de Winnie Schaefer maîtrisent mieux le jeu. Sur une belle ouverture, Pius Ndiefi réalise une demi-volée en extension qui oblige Fabien Barthez à plonger pour capter le cuir (36’). La pause permet au Français de souffler. Ils reviennent sur le terrain conquérants. Ludovic Giuly s’enfonce dans la surface, tente de centrer pour Cissé. L’Auxerrois parvient à chiper le ballon à Kameni et donne en retrait à Henry. L’attaquant reprend sans contrôle, mais voit sa reprise fuir au ras du poteau (57’).

Comme en première période, les Camerounais vont ensuite reprendre la main. Atouba passe Giuly à gauche d’un rateau et centre au deuxième poteau pour Samuel Etoo. Le Majorquin, qui a inscrit deux buts la veille en finale de la Copa del Rey espagnole, rate cependant le cadre (69’). Puis, une frappe enroulée de Modeste Mbami est claquée par Fabien Barthez (70’). Les deux équipes se replient alors. Sur un corner mal renvoyé, Giuly est cependant tout près de marquer. Mais sa volée passe de peu à côté (78’).

Il faut en passer par les prolongations pour décider du vainqueur. Et ce sont finalement les Français, sur une action étonnante, qui vont conserver leur titre. Lilian Thuram centre au premier poteau. Henry, dans un mouvement de rotation, parvient à reprendre du genou et trompe Kameni, pour son 22ème but avec les Bleus. (0:1, 97’) Les célébrations qui s’ensuivent sont empreintes de sobriété, les deux équipes se rejoignant sur le terrain pour se recueillir et remercier le public.