La mort de Marc-Vivien Foé a suscité beaucoup d'émotion aux quatre coins du monde. Voici quelques-uns des témoignages que la FIFA a reçus en son siège de Zurich (Suisse) dans les jours et les semaines qui ont suivi cette tragédie.

Je vous écris de Turquie. Je ne trouve pas les mots pour vous dire mes sentiments. J'ai trente ans et c'était la première fois que je voyais le visage de la mort sur un terrain de ce jeu formidable.
Les pleurs des joueurs français avant le match France-Turquie m'ont un peu consolé. Je ne pouvais pas m'arrêter de pleurer. Ainsi donc, je vais dédier l'émission de radio que je conduis (consacrée au football) à la mémoire de Marc-Vivien Foé et à l'esprit d'humanité que je souhaiterais voir régner sur les pelouses.
Tan M
Turquie

Je souhaiterais adresser le témoignage de ma plus profonde sympathie envers les parents et les amis du regretté Marc-Vivien Foé, envers la FIFA et envers tous les joueurs du Cameroun et des autres équipes.
Au nom de ma famille et de tous les Guyanais, je voudrais dire toute la tristesse qui nous a envahis suite au décès d'un grand joueur. Puisse-t-il reposer en paix.
Une fan de football international.
Simone
Guyane

Je voudrais juste vous faire part de l'immense tristesse qui a envahi un fan du beau jeu en Australie suite à la disparition de Marc-Vivien Foé sur son champ de bataille et je souhaiterais que vous transmettiez mes plus sincères condoléances à ses parents, à toute la famille du football et à l'ensemble de vos employés. Sa mort à seulement 28 ans vole à son pays et à ses supporters un grand talent. En outre, la perte d'un être aussi passionné et talentueux est une véritable tragédie pour ses parents et ses amis. Je suis très touché.
John M
Australie

Ma fille, Catherine Smith, âgée de 11 ans, a été très triste, tout comme notre famille, d'apprendre la mort tragique de Marc-Vivien Foé.
Catherine aurait même une autre suggestion à vous faire pour rendre hommage à sa mémoire. Elle propose qu'il soit institué un trophée ou une distinction du fair-play baptisée à son nom. Elle suggère que cette distinction soit attribuée à l'équipe ou au joueur les plus méritants et qu'elle soit remise à la fin de la compétition.
Barry et Catherine S
Angleterre

Bonjour, je suis né à Atlanta (Géorgie) et ma famille est de Bogotá (Colombie). Mes enfants regardaient la télé à la maison lorsque la tragédie est survenue. Veuillez s'il vous plaît dire à tous les fans du Cameroun, à la famille et aux amis de Marc que nos pensées et nos prières sont auprès d'eux. Pour moi, le fait d'entendre mon petit enfant de 10 ans me raconter ce qu'il avait vu était purement insoutenable. C'est quelque chose que je n'oublierai jamais.
La famille Polanco Juliao
Etats-Unis

Je suis un jeune homme français. Je vous écris en ne sachant pas trop quoi dire... Hier soir, j'étais devant mon poste de télévision, à table, quand le présentateur du journal a annoncé cette terrible nouvelle. Je suis resté choqué pendant quelques minutes. Et puis ensuite j'ai regardé le match de l'équipe de France et alors j'ai vu les images de "Marco" et puis j'ai vu ses amis français pleurer... Et moi, aussi j'avais les larmes aux yeux.
Je ne le connaissais pas beaucoup. Je ne vois que les matches internationaux et je ne l'ai vu jouer que peu de fois. Mais je retiens de lui une impression de force tranquille, un grand gaillard tout gentil et en plus, un grand footballeur. Quand j'entends les réactions de ses anciens entraîneurs, je me dis qu'il était exactement comme je l'imaginais...
Alors bien sûr, des gens meurent à tout instant dans le monde mais là, sur un terrain de foot, comme le disait Arsène Wenger c'est le dernier endroit où on s'attend à ça. Un endroit où on ne voudrait voir que de la joie.
Je suis de tout coeur avec la famille de Marco, sa femme et ses trois enfants, tous ses coéquipiers de l'équipe du Cameroun qui sont de formidables joueurs et hommes en général et puis aussi à tous ses potes des championnats de France et d'Angleterre, qui viennent de perdre un ami cher.Guillaume D
France

Au revoir Marco... tu vas nous manquer...
Ioannis G
Grèce

Je suis complètement choqué et attristé par ce qui vient d'arriver.
L'homme était aimé de tous ceux qui l'ont un jour côtoyé. Cela nous dit combien d'amour il suscitait autour de lui. C'était un grand joueur. Mais apparemment, c'était aussi un grand type, et c'est ce qui compte le plus pour moi. Je vous envoie ce mail depuis l'Irlande, où tous mes amis souhaitent exprimer leur sympathie à l'égard de sa famille et de ses amis.
Que dieu te bénisse Marc-Vivien. Et que tu reposes en paix.
Michael
Irlande

J’écris ce message pour ce champion.
Marc, dès que j’ai vu ton équipe jouer, elle est devenue une de mes préférées.
Et dès que je t’ai vu tomber, j’ai pleuré.
Anna U
France

Je commence par présenter mes condoléances à tous les amoureux de football et prie que l’âme du joueur camerounais Marc-Vivien Foé repose en paix. Je ne saurais comment exprimer cette douleur et tristesse profondes.
Etant un amoureux de football, je pense que la FIFA ou le football français devraient renommer le stade où Marc-Vivien Foé est tombé en son nom. Cela sera un signe d’hommage à ce joueur talentueux mais aussi à tous les amoureux du football du monde.
Ing. Kanto M
Japon

Je suis un téléspectateur tunisien qui a suivi le match Cameroun-Colombie et qui a vu avec toute la douleur qu’on puisse imaginer les dernières images terrifiantes de Marc-Vivien Foé. Cela me déchire le cœur. C’est une catastrophe pour tout le football africain. Que Dieu le garde en son paradis !
Je présente au nom de tout le peuple tunisien nos sincères condoléances pour toute sa famille, ses amis et à tout le Cameroun. Nous partageons tous leur douleur.
Romdhane D
Tunisie

Même si cela est dérisoire dans toute cette détresse, pourriez-vous transmettre nos pensées douces et pleines de tendresse à la famille de Monsieur Foé?
Je suis une femme qui est terriblement touchée par cette horreur. Que ces pensées aident sa famille et ses amis à supporter le pire et vivement que le temps passe vite afin d’atténuer votre douleur et la nôtre.
Mjo D
France

Je suis un footballeur camerounais de 16 ans. S'il vous plait, j'ai besoin que vous publiez ce message. Il est destiné aux joueurs du Cameroun, les Lions Indomptables, merci...
Chers frères, les Lions du Cameroun, les meilleurs des meilleurs, mes très grandes condoléances à tous et à sa famille présente. Nous vos frères du pays,nous avons appris la mort de notre frère Marc-Vivien Foé, hier soir sur son terrain habituel.
Moi, jeune footballeur camerounais, je vous demande une aide : revenez au pays avec la Coupe des Confédérations. Ca va faire plaisir à notre frère qui est en ce moment dans les cieux avec notre père.
Je vous en supplie ne baissez pas les bras, car notre frère est toujours parmi nous et veut votre réussite. C'était un homme bien et juste, la pièce maîtresse de l'équipe nationale.
Je vous souhaite bonne chance et bon retour au pays avec notre frère (nous voulons le voir....)
Dikouba B
Cameroun

Merci d’avoir diffusé le match de football. Les deux équipes étaient formidables. Un grand vide sans Marc-Vivien Foé. La fin était très bien, avec beaucoup d'émotion.
Encore une fois, sincères condoléances à Madame Foé, ses enfants et toute sa famille.
Sans oublier toute la fédération de football et son équipe.
Nicole R
France