Le vainqueur :

L'Argentine mit cette compétition à profit pour préparer le groupe amené à disputer la Copa América Equateur 1993 et les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA Etats-Unis 1994. Aussi l'entraîneur Alfio Basile décida-t-il de titulariser certaines figures comme Sergio Goycochea, Oscar Ruggeri, Fernando Redondo, Leonardo Rodríguez, Diego Simeone, Claudio Caniggia et Gabriel Batistuta. Pour leur première rencontre, contre la Côte d'Ivoire, il ne fallut que 10 minutes aux Sud-américains pour se mettre à l'abri grâce à un doublé de Batistuta. En deuxième mi-temps, les Albicelestes levèrent le pied, Ricardo Altamirano et Alberto Acosta portant tout de même l'addition à 4-0. Lors du match décisif, contre l'Arabie Saoudite, les finalistes d'Italie 90 ne se firent jamais peur, comme en atteste le score final, 3-1 (Rodríguez, Simeone et Caniggia). L'Argentine pouvait donc à nouveau ouvrir la vitrine à trophées grâce à cette victoire qui vint couronner en beauté une impressionnante série de plus de 30 matches sans défaite.

Les surprises :

Alors connue sous le nom de Coupe du Roi Fahd, la compétition mit en scène quatre sélections. Le premier tour donna lieu à des confrontations Argentine - Côte d'Ivoire et Etats-Unis - Arabie Saoudite. Les vainqueurs (les Sud-américains et les Asiatiques) jouèrent la finale quatre jours plus tard, tandis que les perdants se disputèrent la troisième place. Dirigés par Bora Milutinovic, les Etats-Unis, qui comptaient dans leurs rangs Tony Meola, Marcelo Balboa et Tabaré Ramos, montèrent sur le podium après avoir défaits les poulains de Martial sur le score de 5-2.

Participants :
Arabie Saoudite, Argentine, Côte d'Ivoire et Etats-Unis.

Villes-hôtes :
Tous les matches furent disputés à Riyad.

Buteurs :

  1. Gabriel Batistuta (ARG), Bruce Murray (USA), 2 buts

  2. Al-Muwallid, Khalid Mussad (KSA), 1 but

Affluence totale :
169 500 spectateurs

Affluence moyenne :
42 375 spectateurs