Le vainqueur :

C'est avec le dossard de favorite que la sélection danoise, versée dans le modeste Groupe A, se présenta à cette compétition alors nommée Coupe du Roi Fahd. Emmené par les brillants frères Laudrup, Michael et Brian, épaulés par des joueurs du calibre de Kristensen, Strudal et Rasmussen, le Danemark s'avéra rapidement être un rival coriace pour l'Arabie Saoudite et le Mexique. Ainsi, les locaux furent dépassés dans tous les compartiments du jeu par les hommes de Richard Nielsen, qui s'imposèrent 2-0 sans coup férir. Les choses furent plus compliquées lors de la deuxième rencontre, où il fallut recourir aux tirs au but pour départager Aztèques et Scandinaves, à égalité 1-1 après la prolongation. Dans l'épreuve de vérité, l'assurance de Lars Hogh dans ses buts offrit aux champions d'Europe 1992 une place en finale.

Le match décisif mit donc aux prises les Danois et les Argentins, qui alignaient alors de jeunes talents tels Roberto Ayala, Javier Zanetti et Ariel Ortega. Le résultat final, 2-0 pour les Européens, ne fit que refléter l'évidente supériorité des hommes de Nielsen sur l'intégralité de la rencontre. Les buts furent à mettre au crédit de Michael Laudrup, sur penalty, et de Rasmussen.

Les surprises :

Si le tournoi compta davantage de participants que sa première édition, bien malin qui pourrait désigner une équipe surprise. Car aucune sélection ne produisit une prestation à proprement parler ahurissante. Sous la houlette de Daniel Passarella, l'Argentine gagna un match, arracha un nul et perdit sa dernière rencontre, la faute à un rendement par trop irrégulier. Le Japon, ambassadeur de l'Asie, rentra au Pays du Soleil Levant la tête basse, avec deux défaites et le triste bilan de huit buts encaissés. La prestation des locaux ne fut guère plus reluisante, tandis que le Mexique décrocha une honorable troisième place grâce sa victoire aux tirs au but face au Nigeria.

Participants :
Arabie Saoudite, Argentine, Danemark, Japon, Mexique et Nigeria.

Villes-hôtes :
Tous les matches furent disputés à Riyad.

Buteurs :

  • Luis García (MEX), 3 buts

  • Daniel Amokachi (NGA), Gabriel Batistuta (ARG), Rasmussen (DEN), 2 buts
  • Affluence totale :
    110 000 spectateurs

    Affluence moyenne :
    13 750 spectateurs