Desmond Mpilo Tutu est né le 7 octobre 1931 à Klerksdorp. Il a mené une féroce campagne contre le régime de l'apartheid en Afrique du Sud. Il exerçait le métier de professeur, mais en voyant que la politique négligeait les noirs de façon flagrante, il décide de démissionner, estimant qu'il ne pouvait décemment pas prendre part à un système pédagogique destinant les personnes de couleur à un rôle social inférieur. Il décide alors d'étudier la théologie dans l'église anglicane et est ordonné prêtre en 1961.

En 1978, Tutu devient secrétaire général du South African Council of Churches (SACC), le Conseil œcuménique d'Afrique du Sud. Cette position lui confère une influence politique accrue dans sa lutte contre l'apartheid, dans la mesure où il bénéficie du soutien de toutes les églises affiliées au SACC. Entre 1970 et 1990, Tutu a sillonné le monde, faisant campagne pour les droits civiques des populations noires marginalisées.

Fer de lance du mouvement progressiste, Tutu est devenu le premier archevêque noir du Cap. Cette nomination revêtait un fort caractère symbolique à l'époque puisqu'il était désormais à la tête de l'église anglicane sud-africaine en plein régime de l'apartheid. En 1984, il s'est vu remettre le Prix Nobel de la Paix pour tous ses efforts et il a également reçu le Prix Albert Schweitzer.

A la fin de l'apartheid, Tutu est devenu président de la Truth and Reconciliation Commission, la Commission de vérité et de réconciliation.

Tutu entretient une relation étroite avec la Coupe du Monde de la FIFA. Grand défenseur de la candidature sud-africaine, il était présent lors du dévoilement du pays organisateur de la Coupe du Monde de la FIFA 2010 et du Tirage au sort préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006.

Il existe un groupe de musique baptisé en hommage à lui : Desmond and the Tutu's.