Le groupe le plus relevé de la CAN-2013 de football mettra aux prises les favoris ivoiriens, l'Algérie et la Tunisie, alors que l'Afrique du Sud, pays organisateur, a été relativement épargnée par le tirage au sort effectué mercredi soir à Durban.

Le groupe D de cette 29e édition de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN), disputée du 19 janvier au 10 février 2013, regroupera à Rustenburg (nord) les deux premiers pays africains du classement Fifa, la Côte d'Ivoire (16e) et l'Algérie (24e).

Les Aigles de Carthage tunisiens, toujours dangereux dans les tournois internationaux, seront les outsiders. Le Togo, entraîné par l'ancien international français Didier Six, semble en revanche devoir être le petit poucet de ce groupe de la mort.

"C'est le groupe indiscutablement le plus difficile", a déclaré l'entraîneur des Eléphants de Côte d'Ivoire, le Tunisien Sabri Lamouchi, qui affrontera donc ses compatriotes.

"La Côte d'Ivoire est favorite, elle l'était avant le tirage, elle l'est après. Elle devra le démontrer sur le terrain. Ce sera très difficile", a-t-il ajouté. Rencontrer la Tunisie "sera spécial évidemment, j'aurais préféré les rencontrer le plus tard possible dans la compétition".

Le pays hôte, l'Afrique du Sud, a pour sa part été relativement épargné, en héritant du Maroc, de l'Angola et du Cap-Vert, la seule équipe de cette édition à disputer la CAN pour la première fois de son histoire.

L'Afrique du Sud disputera contre le Cap-Vert le match d'ouverture à Johannesburg, avant de gagner Durban (est).

"Je pense que le Maroc est un géant de l'Afrique", a dit le coach sud-africain Gordon Igesund, "mais je pense que c'est un relativement bon tirage pour nous".

Renard confiant
Son homologue marocain Rachid Taoussi s'est également montré satisfait: "C'est un bon groupe. Difficile parce que l'Afrique du Sud est le pays hôte, mais le Maroc est de retour, et a bien l'intention de rester aux affaires".

Si le Maroc est en effet un client sérieux, les Palancas Negras angolais et le Cap-Vert semblent à la portée des Bafana Bafana sud-africains, vainqueurs de la CAN en 1996, même si les Capverdiens ont créé la surprise en éliminant le Cameroun de Samuel Eto'o en qualifications.

La Zambie, tenante du titre, affrontera à Nelspruit (nord-est) le redoutable Nigeria, le Burkina Faso et l'Ethiopie. "Nous sommes confiants", a déclaré le sélectionneur de la Zambie Hervé Renard: "Le plus important est d'atteindre les quarts de finale. Nous sommes ici pour écrire l'histoire, nous l'avons fait en 2012, alors que personne n'aurait pu dire que la Zambie allait gagner le tournoi. Nous sommes restés une petite équipe, mais nous avons su aller très loin".

Le patron des Super Eagles nigérians, Stephen Keshi, s'est montré prudent dans ses commentaires: "C'est un bon groupe et nous devrons être prêts. Nous jouons en premier le Burkina Faso, c'est une très bonne équipe. Et évidemment le tenant du titre, la Zambie, est très bonne".

Le groupe B enfin, basé à Port-Elizabeth (sud), opposera deux des favoris, le Mali et le Ghana, qui devraient théoriquement pouvoir passer face aux deux autres équipes, le Niger et la RD Congo.

Les deux premiers de chaque groupe se qualifieront pour les quarts de finale. La finale se disputera le 10 février dans le stade de Soccer City à Johannesburg, le stade qui avait accueilli la finale de la Coupe du monde 2010 remportée par l'Espagne.