Tous les regards de la planète football seront braqués sur Saint-Pétersbourg l'été prochain, à l'occasion du match d'ouverture et de la finale de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017. En prélude à cet événement historique, le chanteur lyrique et soliste du théâtre Mariinsky, Vasily Gerello, s'est entretenu avec FIFA.com de l'importance du tournoi pour la ville des bords de Neva.

"C'est un événement mondial", explique le célèbre baryton, lauréat du titre prestigieux d'Artiste du peuple de Russie. "Les célébrations offrent l'excuse rêvée pour passer de bons moments et oublier les aléas de la vie quotidienne. La Coupe des Confédérations est la célébration du sport. Les visiteurs viendront nombreux pour y assister. Ils découvriront l'étonnante beauté de notre ville et de notre pays. Ils rencontreront les Russes, des gens chaleureux, honnêtes et authentiques. Nous sommes très impatients de les accueillir."

"Quant aux Pétersbourgeois", poursuit-il, "la Coupe des Confédérations leur permettra de laisser libre cours à leur passion du football. Je suis tombé amoureux du ballon rond il y a très longtemps. D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours joué au foot, dans la cour, dans notre jardin, à l'école, sur les terrains de sport, au conservatoire, partout ! Je n'ai jamais arrêté l'entraînement, même après être devenu célèbre. Maintenant encore, je ferais bien quelques jongles ! Pour moi, l'attrait du football tient à son authenticité et à la beauté du jeu, qui a un point commun avec la musique : la passion. La passion est une qualité essentielle de la musique, tout comme en football. Une passion sincère, brute, animale. L'unité totale de l'âme et la compréhension de soi ne peuvent être atteintes qu'en musique ou en sport."

Gerello s'est installé dans la capitale du nord de la Russie dans les années 1980 pour faire ses études au conservatoire de Leningrad. Il ne l'a plus quittée. Inutile de lui demander quelle est son équipe préférée. "On ne demande pas à un Pétersbourgeois de quelle équipe il est supporter", confirme-t-il. "Le Zénith est le meilleur ! Chacun de ses matches est un événement pour moi. Même ses échecs ne me déçoivent pas. C'est le sport, c'est le jeu, c'est la vie. Je ne comprends pas les fans qui abreuvent leur équipe d'insultes après une défaite. Le football est une famille. Ce n'est pas parce qu'on a des mots avec sa femme qu'on va la quitter et tout envoyer balader. Non, un supporter digne de ce nom reste fidèle à son équipe jusqu'au bout."

En sa qualité d'Ambassadeur officiel de Saint-Pétersbourg pour la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017 et la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, Gerello invite les fans de football du monde entier à venir dans sa magnifique cité. "Il est impossible de faire l'impasse sur le théâtre Mariinsky, même si on ne passe que deux ou trois jours ici !, prévient-il. "Je suis toujours heureux de voir des athlètes célèbres dans le public. On accuse souvent les sportifs de manquer de culture. Venez à mes concerts et vous verrez que c'est loin d'être le cas. Beaucoup sont au contraire intelligents et très cultivés. On apprend beaucoup à leur contact.

Et de conclure : "Si vous venez à la Coupe des Confédérations, voilà les trois incontournables : théâtre Mariinsky, Bolshoi Zal de l'orchestre philharmonique et bien sûr l'Hermitage. Croyez-moi, vous ne serez pas déçus. Après quoi, venez chez moi, ma table est toujours ouverte !".