L'Allemagne, championne du monde, et le Chili, champion d'Amérique, s'annoncent comme les grands favoris d'un Groupe B, comprenant également l'Australie, qui représente le continent asiatique pour la première fois, ainsi que le Cameroun, champion d'Afrique.

Les équipes
Cameroun
Chili
Australie
Allemagne

L'analyse
L'Allemagne et l'Australie abordent respectivement leur troisième et quatrième participation au Tournoi des champions. Elles connaissent donc bien l'épreuve, sans avoir pour autant réussi à la gagner. Le meilleur résultat de la quadruple championne du monde est la troisième place décrochée lors de l'édition 2005 disputée sur ses terres. De leur côté, les Socceroos sont passés à un cheveu du titre à Arabie Saoudite 1997, avant de tomber 0:6 en finale face au Brésil de Romario.

À l'expérience des Allemands et des Australiens, le Chili de Juan Antonio Pizzi opposera la fraîcheur et l'envie du nouveau venu. La Roja arrivera en Russie à son zénith, forte de la meilleure sélection de son histoire et de son titre de double championne d'Amérique après ses victoires en Copa América 2015 et Copa América Centenario 2016. Imprévisible, le Cameroun tentera, de son côté, de jouer les trouble-fêtes. En 2003, il était déjà parvenu à bousculer la hiérarchie en atteignant la finale de la compétition. Vainqueurs contre toute attente de la dernière CAN, les Lions Indomptables version 2017 ne sont plus à une surprise près !

L'affiche
Allemagne-Chili, 22 juin, Kazan

La deuxième journée du Groupe B mettra aux prises l'Allemagne et le Chili pour la première fois en Coupe des Confédérations de la FIFA. Ce sera le septième duel entre les deux sélections. Les statistiques penchent nettement en faveur de la Mannschaft, vainqueure à cinq reprises, notamment dans la dernière confrontation. Celle-ci, un amical disputé en 2014 avant le sacre de l'Allemagne au Brésil, a basculé curieusement sur une réalisation de Mario Götze, auteur du but de la victoire au Maracaná. Jusqu'ici, la Roja ne s'est jamais imposée sur l'Allemagne en compétition officielle. Parviendra-t-elle à conjurer le mauvais sort ?

Le saviez-vous ?
Si l'Australie s'apprête à disputer son quatrième Tournoi des Champions, elle y représentera la confédération asiatique pour la première fois. Elle a en effet disputé l'épreuve en qualité de championne d'Océanie lors d'Arabie Saoudite 1997, dont elle est sortie finaliste, comme à Corée/Japon 2001, qu'elle a terminé à la troisième place, et à Allemagne 2005, qui l'a vue quitter la compétition dès la phase de groupes. Membres de l'AFC depuis janvier 2006, les Socceroos ont coiffé la couronne asiatique après leur victoire dans la Coupe d'Asie des Nations 2015 qui s'est déroulée sur leur sol.

La stat

3 –
Comme le nombre de sélectionneurs qui ont remporté tant la Coupe du Monde de la FIFA™ que la Coupe des Confédérations de la FIFA. Les trois sont Brésiliens : Mario Zagallo, champion du monde à Mexique 1970, et vainqueur de la Coupe des Confédérations en 1997 ; Carlos Alberto Parreira, sacré à États-Unis 1994, puis dans le Tournoi des Champions en 2005 ; enfin, après avoir triomphé à Corée/Japon 2002, Felipe Scolari a mené la Seleção à sa quatrième victoire en Coupe des Confédérations en 2013. En Russie, le sélectionneur allemand Joachim Loew aura l'occasion d'entrer dans ce club fermé.