Le week-end devrait être animé pour le football africain avec le dénouement des qualifications pour la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF, qui aura lieu l'an prochain au Gabon. Six places sont toujours à prendre et dans trois groupes, les deux équipes de tête seront amenées à en découdre dans des confrontations directes. Le vainqueur de la prochaine CAN, qui aura lieu début 2017, sera qualifié pour la Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017.

Championne d'Afrique en titre, la Côte d'Ivoire n'a toujours pas assuré sa qualification dans un Groupe I qui ne comporte que trois équipes. Pour se qualifier, les Éléphants n'ont besoin que d'un point contre la Sierra Leone, à domicile à Bouaké. Après trois journées, les Ivoiriens totalisent cinq points, après les nuls concédés à l'extérieur contre les Leone Stars et au Soudan, ces deux équipes totalisant quatre points.

Sellas Tetteh, entraîneur ghanéen de la Sierra Leone, a préparé ses troupes dans son pays natal, pour échapper à la pression qui entoure les Leone Stars à domicile. "C'est un match très important pour le pays et pour cette équipe, qui est composée de jeunes joueurs qui n'ont jamais participé à une phase finale de CAN. Nous allons faire de notre mieux pour pouvoir sortir de ce match la tête haute", explique l'entraîneur du Ghana qui avait remporté la Coupe du Monde U-20 de la FIFA.

La Tunisie évoluera également à domicile dans un Groupe A étonnamment serré, où le Liberia occupe actuellement la tête avec une meilleure différence de buts sur les Aigles de Carthage. Les deux équipes sont toujours en lice pour finir premières voire s'adjuger l'une des deux places de meilleur deuxième qualificatives pour la CAN. Dans cette poule, le Togo pourrait même remonter à la deuxième place, à condition de battre Djibouti à domicile. Cela donnerait 11 points aux Togolais, tandis que les Tunisiens et les Libériens en comptent 10.

Dans le Groupe B, la RD Congo est leader avec deux points d'avance au moment d'accueillir la République centrafricaine. À la première place du Groupe C, le Mali est dans une situation encore plus enviable. Même s'ils s'inclinent contre le Bénin ce week-end, les Aigles se qualifieront pour la CAN 2017 comme l'un des deux meilleurs deuxièmes.

La seule autre poule où deux équipes peuvent encore terminer premières est le Groupe D, où le Burkina Faso et l'Ouganda abordent leur dernier match, tous les deux à domicile, avec le même nombre de points. Les Burkinabés ayant dominé les Ougandais sur l'ensemble de leurs deux confrontations directes, ils seraient assurés de terminer premiers en cas de victoire sur le Botswana. Les Cranes seront de leur côté opposé aux Comores. L'Ouganda est souvent passé très près de la qualification. Son attaquant Geoffrey Massa estime que l'équipe a les moyens de passer devant le Burkina Faso. "Nous avons tiré les enseignements des campagnes précédentes. Nous allons tout donner", annonce-t-il.

La chasse à la deuxième place est ouverte
Dans quatre des autres groupes, les équipes vont essayer d'empocher un maximum de points pour décrocher l'une des deux places qualificatives en tant que meilleur deuxième. Le Cap-Vert, qui a participé aux deux dernières phases finales de la CAN, reçoit la Libye dans le Groupe F. Une victoire permettrait aux Tubaroes Azuis de totaliser 12 points, ce qui pourrait leur suffire pour se qualifier en tant que meilleurs deuxièmes.

Le Swaziland et la Mauritanie, qui occupent actuellement la deuxième place des Groupes L et M respectivement, auront besoin d'un miracle pour décrocher leur billet à destination du Gabon en tant que meilleurs deuxièmes. Les Swazis, qui ne peuvent plus rattraper le Zimbabwe en tête du groupe, se déplacent au Malawi, tandis que la Mauritanie se rend en Afrique du Sud. Dans le Groupe J, la tâche s'annonce difficile également pour l'Éthiopie. Même en cas de victoire sur les Seychelles à Awasa, les Éthiopiens ne compteraient que 11 points, ce qui ne serait probablement pas suffisant.

Les quatre derniers groupes ont déjà jeté leur verdict. Le Nigeria conclura sa campagne à domicile contre la Tanzanie. Le nouveau sélectionneur Gernot Rohr a convoqué un groupe expérimenté, même si les Super Eagles sont d'ores et déjà éliminés.

La plus grande surprise de ces qualifications a eu lieu dans le Groupe E, où la Guinée-Bissau a grillé la priorité aux favoris qu'étaient le Congo et la Zambie pour s'ouvrir les portes de sa première phase finale de CAN, et ce avec encore un match à disputer, en déplacement au Congo.