Tous les deux ans, l’Afrique entière est en ébullition et un pays est en fête. La Coupe d’Afrique des Nations de la CAF déchaîne les passions de tout le Continent Mère, et en 2017, c’est le Gabon qui se pare de ses plus beaux atours pour accueillir l’événement. Outre le prestigieux titre de roi d’Afrique, actuellement propriété de la Côte d’Ivoire après son sacre en 2015, les 16 nations en lice se battront pour un autre objectif : le droit de représenter la CAF lors de la Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017 en juin prochain.

Des principaux prétendants aux outsiders potentiels en passant par les joueurs à suivre, en quête de confirmation de de révélation, FIFA.com passe en revue les forces en présence à quelques heures du coup d’envoi, le 14 janvier à Libreville.

Les participants
Groupe A : Gabon, Burkina Faso, Cameroun, Guinée-Bissau
Groupe B : Algérie, Tunisie, Sénégal, Zimbabwe
Groupe C : Côte d’ivoire, RD Congo, Maroc, Togo
Groupe D : Ghana, Mali, Égypte, Ouganda

Les favoris
Si le Nigeria, triple champion d’Afrique, n’a pas réussi à se qualifier au même titre que l’Afrique du Sud, le Congo, l’Éthiopie, le Soudan, et la Zambie, les autres anciens vainqueurs sont de la partie, dont la Côte d’Ivoire, tenante du titre. Les Éléphants visent une troisième couronne, mais devront se sortir d’une poule comprenant deux autres anciens lauréats, dont le Maroc, dont le sélectionneur n’est autre qu’Hervé Renard, qui a mené les Ivoiriens à la victoire en Guinée équatoriale en 2015, trois ans après avoir triomphé avec la Zambie.

Quadruple champion, le Cameroun cherche un second souffle depuis la retraite internationale de Samuel Eto’o, et devra rapidement le trouver s’il veut s’extraire d’un groupe où figurent également le Gabon, porté par son public et un Pierre-Emerick Aubameyang en état de grâce depuis deux ans, et le Burkina Faso, finaliste en 2013.

Quant à l’Algérie, meilleure équipe africaine lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, mais mal partie dans les qualifications pour Russie 2018, elle veut valider son retour au premier plan continental par une deuxième couronne. Il lui faudra d’abord bien négocier un premier tour corsé, avec un Sénégal au potentiel offensif impressionnant, et une Tunisie toujours au point collectivement et tactiquement.

Les outsiders
L’Égypte arrive gonflée à bloc pour sa 23ème participation, dont sept victorieuses - un record -, et animée d’un désir de revanche après avoir manqué les trois dernières éditions. Pour leurs retrouvailles avec la compétition, les Pharaons ont hérité d’un tirage difficile avec deux valeurs sûres, le Ghana, quadruple vainqueur, et le Mali.

Ancienne grande puissance du football africain, la RD Congo, titrée en 1968 et 1974, court après un troisième trophée avec une génération pleine de talent et d’expérience, acquise dans les rangs du TP Mazembe, ou dans les grands championnats européens.

Pour l’Ouganda, le Togo et le Zimbabwe, la qualification pour le tournoi gabonais est déjà une première victoire pour des équipes peu habituées à fréquenter les hautes sphères du football africain depuis plusieurs années. Enfin la Guinée-Bissau a déjà inscrit son nom dans les annales du tournoi en ayant réussi à se qualifier pour la première fois de son histoire. Les Djurtus vont vite devoir s’habituer à la lumière des projecteurs, puisqu’ils auront les honneurs du match d’ouverture contre le pays hôte au Stade de l’Amitié de Libreville.

Les joueurs à suivre
Avec les retraites internationales de Yaya Touré, Didier Drogba et Samuel Eto’o, ce sont dix des 14 derniers titres de Joueur Africain de l’Année qui regarderont la CAN 2017 de loin. Mais heureusement, les deux derniers lauréats seront de la partie et donc à suivre de près. Pierre-Emerick Aubameyang, sacré en 2015, portera les espoirs de tout un peuple, qu’il espère satisfaire en affichant le même niveau que celui qui a fait de lui l’un des meilleurs buteurs et joueurs de Bundesliga avec le Borussia Dortmund. Son successeur au palmarès, Riyad Mahrez, n’en finit plus d’amasser les distinctions, après avoir remporté le titre de champion avec Leicester, et celui de meilleur joueur du championnat d’Angleterre lors de la saison écoulée. Il espère garnir encore son armoire à trophées en portant l’Algérie jusqu’au trône d’Afrique.

Aubameyang et Mahrez n’étaient encore que de jeunes joueurs rêvant de gloire lorsqu’Emmanuel Adebayor était sacré meilleur joueur du continent en 2008. Huit ans plus tard, l’ancien buteur d’Arsenal et du Real Madrid est sans club mais, à 33 ans, il s’est lancé un nouveau défi et a travaillé sa condition physique pour être en mesure d’aider le Togo à faire bonne figure.

On suivra également les performances de joueurs prometteurs qui doivent assumer l’héritage de leurs glorieux aînés, comme les Ivoiriens Eric Bailly et Serge Aurier, ou les Camerounais Clinton N’Jie et Vincent Aboubakar. L’attaquant égyptien Mohamed Salah s’est déjà fait un nom sur la scène européenne grâce à ses exploits avec Bâle, la Fiorentina, Chelsea, et aujourd’hui l’AS Rome, et il sera épaulé par l’une des pépites du football africain, Ramadan Sobhi, 19 ans, qui a récemment rejoint Stoke City après avoir fait les beaux jours d’Al Ahly.

Enfin, il faudra suivre de près les explosives attaques de la RD Congo, où s’illustrent Cedric Bakambu, Dieumerci Mbokani, Jeremy Bokila et le prometteur Jonathan Bolingi, et du Sénégal, où le sélectionneur Aliou Cissé peut aligner les expérimentés Moussa Sow et Mame Biram Diouf, soutenus par l’intenable milieu offensif Sadio Mané, qui brille en Premier League avec Liverpool.

A savoir
La Coupe d’Afrique des Nations de la CAF, Gabon 2017 est la 31ème édition de la compétition.
Dates : du 14 janvier au 5 février 2017.
Villes hôtes : Libreville, Franceville, Port-Gentil et Oyem.
Le vainqueur représentera l’Afrique à la Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017.