FIFA.com a commencé le compte à rebours de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017 en Russie. Chaque jour jusqu’au début de la compétition, nous vous présentons un fait intéressant en rapport avec le tournoi. Aujourd'hui, nous revenons sur l'édition 2005, marquée par la renaissance de l'Allemagne devant son public.

15 L'Allemagne a inscrit 15 buts tout au long de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2005, soit le plus haut total d'un pays hôte. La meilleure attaque sur un seul tournoi reste cependant la propriété du Brésil, qui a enchaîné 18 réalisations au Mexique en 1999.

La Nationalmannschaft termine à la troisième place mais, au-delà du classement, ce sont les performances des hommes de Jürgen Klinsmann qui impressionnent. Le monde assiste à la naissance d'une nouvelle équipe, enthousiaste et tournée vers l'offensive. Neuf ans plus tard, les Allemands s'imposent en finale de la Coupe du Monde de la FIFA™ avec Joachim Löw à leur tête.

L'Espagne s'est également distinguée par son tempérament offensif en 2013, en alignant 15 buts en Coupe des Confédérations. Toutefois, les exploits de la Seleçao et de la Roja doivent beaucoup à quelques résultats ponctuels : le Brésil a dominé l'Arabie Saoudite 8:2 en 1999, tandis que l'Espagne a battu Tahiti 10:0 en 2013. L'Allemagne, pour sa part, a inscrit entre deux et quatre buts à chacune de ses sorties en 2005 : quatre contre l'Australie, trois contre la Tunisie, deux contre l'Argentine, deux lors de la demi-finale perdue face au Brésil et enfin, quatre dans le match pour la troisième place qui l'a opposée au Mexique.