• Henry offre un deuxième titre consécutif à la France en inscrivant un but en or
  • Le tournoi est endeuillé par la mort tragique de Marc-Vivien Foé
  • Les deux finalistes affichent en finale une belle image de solidarité

La situation
La compétition voit la France remettre son titre en jeu : en 2001, les Bleus s’étaient imposés 1:0 en finale contre le Japon. Cette victoire n’avait toutefois pas été de bon augure pour la Coupe du Monde de la FIFA™ disputée un an plus tard, les tenants du titre échouant dès la phase de groupes sans inscrire le moindre but.

Lors de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2003, les Bleus se montrent à nouveau sous leur meilleur jour en remportant leurs trois matches de groupe face à la Colombie (1:0), au Japon (2:1) et à la Nouvelle-Zélande (5:0). Les hommes de Jacques Santini prennent ensuite la mesure de la Turquie au terme d’une rencontre spectaculaire (3:2).

Sous la direction de Winfried Schäfer, le Cameroun débute également sur les chapeaux de roue, en triomphant 1:0 du Brésil. Il l'emporte ensuite sur le même score face à la Turquie grâce à un penalty, avant de s'assurer la première place du groupe après un nul vierge contre les États-Unis. La demi-finale, remportée 1:0 face à la Colombie, est malheureusement endeuillée par la mort du Camerounais Marc-Vivien Foé, qui s'effondre sur la pelouse et succombe quelques heures plus tard.

Le but décisif
Avant le coup d'envoi, les deux équipes forment un cercle dans le rond central pour observer une minute de silence. Une fois la rencontre lancée, Henry apporte le danger à plusieurs reprises devant les buts, mais les Africains se créent de belles occasions par Pius N'diefi et Samuel Eto'o.

Aucun but n’ayant été inscrit à l’issue du temps réglementaire, le public a droit à une prolongation durant laquelle Henry force la décision après sept minutes. Servi dans la surface sur un long centre de la droite, adressé par Lilian Thuram, l'attaquant trompe le gardien camerounais Idriss Carlos Kameni en décochant une reprise à bout portant dans le petit filet.

La France devient la première équipe à gagner deux fois de suite la Coupe des Confédérations et Henry décroche avec quatre réalisations le Soulier d'Or adidas ainsi que le Ballon d'Or adidas récompensant le meilleur joueur du tournoi.

Le buteur
Thierry Henry a connu entre 1994 et 2014 une illustre carrière qui l’a mené successivement à Monaco, à la Juventus, à Arsenal, au FC Barcelone et à New York. Révélé comme ailier, il devient attaquant axial sous les ordres d'Arsène Wenger lors de son passage chez les Gunners. Pièce maîtresse des Invincibles d’Arsenal, champions d’Angleterre sans perdre le moindre match en 2003/04, il compte à son palmarès une victoire en Ligue des champions de l’UEFA 2009 et en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA la même année avec Barcelone. Le plus grand moment de sa carrière restera le sacre sur ses terres lors de la Coupe du Monde 1998. La France poursuivra sur sa lancée en remportant l’UEFA EURO 2000 et en atteignant la finale de la Coupe du Monde 2006.

L'attaquant a récolté de nombreuses distinctions individuelles, à l’image de sa présence dans la liste FIFA 100 et de deux secondes places au classement du Joueur de l'année FIFA. Actuellement, il apporte son expertise à la Belgique dans un rôle d’entraîneur adjoint.

Entendu…
"Il y avait beaucoup de respect entre les deux équipes, c’était beaucoup plus calme qu’à l’habitude. À la fin du match, toutes les pensées se sont tournées vers Marc-Vivien Foé. On a vu dans les réactions des joueurs qu’ils n’étaient que des hommes comme les autres. Ils ont montré qu’il y avait des choses beaucoup plus importantes qu’une victoire ou une défaite" - Valentin Ivanov, arbitre de la finale

"Il est dans la surface, le ballon arrive sur lui et il l’envoie hors de portée du gardien. Je me suis encore dirigé vers le but pour m’assurer qu’il rentrait, mais ce n’était pas nécessaire. Thierry exulte de joie et nous sommes derrière lui. Ensuite, nous avons couru ensemble avec une photo de Marc-Vivien. C’était très fort et j’y repense toujours avec beaucoup d’émotion. Les deux équipes se sont mélangées pour faire un tour du stade, c’était un beau moment, un vrai beau moment." - Djibril Cissé, attaquant de la France

"Nous avions décidé de jouer la finale pour Foé, en sa mémoire et uniquement pour lui. Le cercle formé par les deux équipes avant le coup d’envoi montre à quel point Marc-Vivien parvenait toujours à rassembler les gens. Il était un ami fantastique et nous le considérions tous comme un frère" - Idriss Carlos Kameni, gardien de but du Cameroun

 

À l'approche de la Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017, FIFA.com vous remémore toutes les deux semaines des buts décisif qui ont marqué l'histoire de la compétition. 

Précédemment : 
Peter Rasmussen
Cuauhtemoc Blanco
Patrick Vieira

A venir : Lucio