FIFA.com a commencé le compte à rebours de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017 en Russie. Chaque jour jusqu’au début de la compétition, nous vous présentons un fait intéressant en rapport avec le tournoi. Aujourd'hui, nous revenons sur l'un des résultats les plus inattendus de l'histoire de la compétition : la victoire des États-Unis sur l'Espagne.  

Entre novembre 2006 et juin 2009, les Espagnols enchaînent 35 matches sans défaite, dont 15 victoires consécutives. Sur le point d'établir un nouveau record (le Brésil avait aussi aligné 35 matches sans défaite entre 1993 et 1996), la Roja concède une défaite pour le moins inattendue face aux États-Unis le 24 juin 2009, en demi-finale de la Coupe des Confédérations de la FIFA, à Bloemfontein (Afrique du Sud).

Les hommes de Vicente del Bosque cadrent 11 tirs tout au long de la rencontre, sans jamais parvenir à tromper la vigilance de Tim Howard. Dans le même temps, Jozy Altidore et Clint Dempsey transforment les deux seules occasions américaines pour offrir à leur pays l'un de ses plus beaux succès. L'Espagne tirera les leçons de cette défaite. De retour en Afrique du Sud l'année suivante, elle remporte la Coupe du Monde de la FIFA™.