• Le parc de la Coupe des Confédérations de la FIFA a fait étape à Sotchi
  • L’ancien milieu de terrain australien Harry Kewell était sur place
  • Des billets de la Coupe des Confédérations sont toujours disponibles sur FIFA.com/Tickets

L’Australie et l’Allemagne disputeront le 19 juin leur premier match de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017 dans la station balnéaire de Sotchi, sur les bords de la Mer Noire. On y vivait déjà à l’heure du football, ce week-end, grâce au parc de la Coupe des Confédérations, installé sur le ponton sud du port de la ville.

Déjà plébiscité à Moscou, le parc a de nouveau attiré de nombreux amateurs de football. Tous ont pu voir de près le trophée de la Coupe des Confédérations, gagner des billets pour les matches à travers des compétitions footballistiques, en apprendre davantage sur les huit pays participant au tournoi, rencontrer la mascotte officielle de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, Zabivaka™, et échanger avec des grands noms du football.

L’ancien milieu de terrain australien Harry Kewell a ouvert les portes du parc de Sotchi, dont il a pu avoir un premier aperçu avant que les Socceroos y affrontent les champions du monde allemands dans six semaines. "Sotchi est une très belle ville, qui me rappelle un peu l’Australie sur certains points", confie celui qui a inscrit 17 buts en 56 apparitions internationales. "La météo, la campagne et sa situation géographique par exemple. Je suis sûr que tous les Australiens qui viendront ici apprécieront. Ce ne sera pas évident pour l’Australie de se mesurer aux champions du monde", ajoute-t-il. "J’encourage volontiers tout le monde à venir ici, à aller au stade et à encourager leur équipe."

Des billets pour Australie-Allemagne, ainsi que d’autres rencontres du Festival des Champions, sont toujours disponibles en ligne, sur FIFA.com/tickets, et dans les billetteries de la FIFA des différentes villes hôtes

Les enfants inscrits au programme exclusif "Allons ensemble à la Coupe des Confédérations de la FIFA avec McDonald’s" ont également pu profiter des activités du parc. Ils auront la chance, le mois prochain, de rentrer sur la pelouse en compagnie des joueurs lors des rencontres disputées à Sotchi.

Le Stade Olympique Fisht, dans lequel les Australiens joueront ce match, a fait forte impression à Kewell. L’ancien ailier de Liverpool a également participé aux compétitions footballistiques organisées au parc et s’est frotté à l’ancien attaquant international russe Dmitri Bulykin sur l’un de ses stands les plus populaires : le Robokeeper. Ce gardien de but robotisé ne laisse pas passer grand-chose, même pour des joueurs de ce calibre.

"Je peux dire que le parc de la Coupe des Confédérations est vraiment cool !", témoigne Bulykin, ambassadeur de Nijni-Novgorod pour Russie 2018. "La météo était parfaite, il y avait plein de compétitions différentes et des chances de gagner des billets pour la Coupe des Confédérations. Que demander de plus ? Je conseille de tout cœur à ceux qui ne l’ont pas encore fait de se rendre au parc."

Le parc de la Coupe des Confédérations fera étape à Kazan le week-end prochain, autour du Stade Central, avant d’animer la Place Konyushennaya de Saint-Pétersbourg les 20 et 21 mai.

À deux doigts du trophée
Le trophée de la Coupe des Confédérations était exposé au parc. De quoi rappeler à Kewell à quel point il avait été proche de le soulever. "Je me souviens de notre parcours en 1997", raconte l’ancien Socceroo, qui avait offert la victoire aux siens en demi-finale contre l’Uruguay. "Nous sommes passés très près du titre, mais la finale contre le Brésil nous a échappé. Je garde néanmoins d’excellents souvenirs de ce tournoi. La Coupe des Confédérations 1997 compte parmi les plus beaux de ma carrière, aux côtés des autres grands succès obtenus en Coupe du Monde ou en Ligue des champions."

Kewell espère voir l’Australie faire aussi bien, 20 ans plus tard, en Russie : "Je serai évidemment derrière les Socceroos. C’est un tournoi très important pour nous, il a fallu s’employer pour pouvoir y participer. J’encouragerai également le pays hôte, la Russie. Mais les Allemands sont favoris selon moi, ce sont les champions du monde."