• Le parc de la Coupe des Confédérations de la FIFA a ouvert ses portes à Saint-Pétersbourg
  • Les FIFA Legends ont affronté d'anciens internationaux russes dans un match à six
  • Les billets pour le Tournoi des Champions sont disponibles sur FIFA.com/tickets

Les 20 et 21 mai, le parc de la Coupe des Confédérations de la FIFA a ouvert ses portes à Saint-Pétersbourg. Premier site du Tournoi des Champions, la ville servira de cadre au match d’ouverture ainsi qu'à la finale. Le gouverneur de Saint-Pétersbourg Georgy Poltavchenko et l'attaquant brésilien Ronaldinho, qui a remporté la Coupe du Monde de la FIFA™ et la Coupe des Confédérations de la FIFA au cours de sa carrière, ont inauguré ensemble le parc sur la place Konyushennaya.

Dès cette cérémonie achevée, l'ancien joueur du FC Barcelone s'est rendu dans un autre lieu important, le Centre de billetterie sur site de la FIFA. À l'approche du tournoi, la vente des billets bat son plein. Les supporters qui ont acheté leurs places sur FIFA.com/tickets peuvent également se rendre dans ces centres pour y retirer leurs tickets.

"Ce centre de billetterie m'a beaucoup plu ; l'organisation était parfaite", a confié Ronaldinho. "Ceux qui n'ont pas encore acheté leurs billets pour la Coupe des Confédérations peuvent venir le faire ici."

Les passionnés de football qui avaient décidé de retirer leurs précieux sésames ce 20 mai ont donc eu la surprise d'être accueillis par un ancien champion du monde. Kirill, par exemple, était venu imprimer ses billets pour le match d'ouverture quand il s'est retrouvé nez à nez avec son joueur préféré, qu'il n'aurait sans doute jamais imaginé croiser dans de telles circonstances.

"Je suis fou de Ronaldinho depuis que je suis tout petit", s'est exclamé Kirill. "Il a plus de talent que tous les joueurs de sa génération. J'ai pu lui serrer la main et lui demander un autographe ! J'en ai profité pour acheter mon billet pour la finale de la Coupe des Confédérations. Je suis ravi et je conseille à tout le monde de faire comme moi !"

Les légendes font le spectacle
Le lendemain, le parc de la Coupe des Confédérations a été envahi par les stars. L'ancien meneur de jeu argentin Pablo Aimar s'était vu confier une tâche très importante : se tenir aux côtés de la mascotte officielle de Russie 2018, Zabivaka™. Le finaliste malheureux de la Coupe des Confédérations 2005 a remis des médailles aux enfants qui accompagneront les joueurs sur le terrain dans le cadre du programme "Aller à la Coupe des Confédérations de la FIFA avec McDonald's".

"Quelle ville extraordinaire", s'est émerveillé Aimar en arrivant à Saint-Pétersbourg. "Je suis sûr qu'elle va nous offrir un tournoi fantastique. C'est dommage que l'Argentine ne soit pas de la partie, mais nous allons nous qualifier pour la Coupe du Monde et nous ferons le voyage l'année prochaine."

Les visiteurs qui ont pu s'essayer aux compétitions et aux attractions du parc ont tenté de remporter des places pour des matches de la Coupe des Confédérations, notamment pour la finale du 2 juillet à Saint-Pétersbourg. Mais tout le monde est reparti avec le sourire, même les moins chanceux. Des billets sont toujours disponibles sur FIFA.com/tickets et dans les Centres de billetterie sur site de la FIFA des quatre villes hôtes. Les volontaires sont là également pour conseiller toutes les personnes souhaitant acquérir des tickets. 

L'ancien gardien de but Vitor Baia était, quant à lui, ravi de visiter la Russie. Il faut dire que, dans quelques semaines, ses compatriotes tenteront de soulever le trophée. "Le Portugal fait partie des favoris de la Coupe des Confédérations", a prédit l'ancien joueur du FC Porto. "Nous avons gagné l'UEFA EURO 2016 mais nous devons confirmer. Ce tournoi est une bonne occasion de marquer les esprits. Sur le plan individuel, ma génération était peut-être la plus forte, mais cette équipe du Portugal a du caractère, un entraîneur qui sait faire passer son message et un leader de poids en la personne de Cristiano Ronaldo."

Le match de football à six opposant les FIFA Legends à leurs homologues russes a fait vibrer le parc de la Coupe des Confédérations. Outre Ronaldinho, Aimar et Baia, l'ancien attaquant australien Harry Kewell, l'ex-champion du monde français Marcel Desailly et le champion olympique nigérian Jay-Jay Okocha ont pris part aux débats. En face, plusieurs grands noms du football russe de ces dernières années : Vyacheslav Malafeev, Dmitri Sennikov, Aleksandr Mostovoi, Vladislav Radimov, Dmitri Sychev et Dmitri Bulykin.

Les spectateurs ont pu assister à un festival de buts et à une série d'arrêts acrobatiques de la part des gardiens. Chaque dribble de Ronaldinho a arraché des soupirs d'admiration à la foule, ce qui n'a pas empêché la rencontre de se terminer sur un score de parité (9:9). Durant les tirs au but, Malafeev s'est mis en évidence en repoussant deux tentatives adverses pour donner la victoire à son équipe. Bulykin et Okocha se sont partagé le titre de meilleur buteur, mais Ronaldinho a surclassé partenaires et rivaux à l'applaudimètre. Son discours d'adieu a été rythmé par les "Ronny ! Ronny !" du public. C'est dans ce contexte que le Brésilien a promis de revenir à Saint-Pétersbourg.

"C'est toujours un plaisir de jouer avec des joueurs de ce niveau et la présence d'un public aussi nombreux prouve que la Coupe des Confédérations sera une grande fête à Saint-Pétersbourg et dans toute la Russie", a conclu Ronaldinho. "Les supporters n'ont pas ménagé leurs efforts pendant le match. Après une telle réception, ce serait difficile de ne pas encourager à mon tour la Russie pendant la Coupe des Confédérations !"