• Le 16 juin, le Mexique entame son parcours en Coupe des Confédérations 2005 contre le Japon
  • Antonio "Zinha" Naelson remet les deux équipes à égalité d'une superbe frappe (score final 2:1)
  • Le but a été élu plus belle réalisation de l'histoire de la Coupe des Confédérations de la FIFA

Les internautes chargés d'élire la plus belle réalisation de l'histoire de la Coupe des Confédérations de la FIFA n'ont pas jeté leur dévolu sur Ronaldinho, Neymar, Miroslav Klose ou David Villa. Ce titre a été décerné à un Mexicain beaucoup moins connu. À 40 ans, Zinha porte toujours les couleurs de Toluca, son club de cœur. Pour FIFA.com, il revient sur sa frappe d'anthologie, plébiscitée par les utilisateurs de la FIFA sur YouTube.

"La construction était relativement classique pour nous. À l'époque, nous aimions faire voyager le ballon d'un côté à l'autre", explique le joueur d'origine brésilienne. "Pavel Pardo et Salvador Carmona ont commencé par échanger quelques passes. Je ne me souviens plus des détails, mais au bout d'un moment, le ballon s'est retrouvé devant moi, à l'entrée de la surface de réparation."

Avec le recul, Zinha avoue aujourd'hui mieux prendre la mesure de ce but exceptionnel. "J'ai presque immédiatement contrôlé le ballon. J'étais à un peu plus de 25 mètres du but. Il me restait pas mal de distance à parcourir. Mais le ballon s'est présenté à la perfection devant moi et je n'ai pas eu besoin d'ajuster ma position."

La Coupe des Confédérations est la seule compétition mondiale masculine senior remportée par le Mexique. C'était à l'Azteca, en 1999. "Ça remontait déjà quelques années", note Zinha. "On attendait donc beaucoup de nous en Allemagne." Malgré son succès en Gold Cup de la CONCACAF, El Tri s'est retrouvé au pied du mur face aux champions d'Asie. Les hommes de Ricardo La Volpe ont concédé l'ouverture du score dès la 12ème minute. L'incroyable but de Zinha a totalement relancé le match... et le parcours du Mexique dans cette compétition.

Face au but, le Mexicain a décoché une frappe puissante à la trajectoire parfaite, qui n'a laissé aucune chance à Yoshikatsu Kawaguchi, le gardien japonais, le ballon allant se ficher directement en lucarne. "Il y a des buts qu'on n'oublie pas dans une carrière", poursuit Zinha. "Celui marqué en Allemagne fait partie de ceux-là. Je le garde toujours en mémoire. Ma famille et mes amis aussi. C'était exceptionnel."

Non contents de s'imposer 2:1, les Mexicains finiront quatrièmes et Zinha, qui a disputé son dernier match avec El Tri en 2013, n'oubliera jamais cet épisode. "C'est un souvenir incontournable", reconnaît-il. "Je m'en souviens plus nettement que n'importe quel autre moment de ma carrière. Ce but et le vote du public ont fait de moi un homme heureux. Je l'ai déjà dit", ajoute Zinha, qui a également participé à la Coupe du Monde de la FIFA™ l'année suivante en Allemagne. "Quelques-uns des meilleurs joueurs au monde ont marqué en Coupe des Confédérations. Je suis fier de les avoir battus et je tiens à remercier tous ceux qui ont voté pour moi. Ce jour-là, j'ai vécu mon plus grand moment."