• Quaresma a inscrit son 9ème but en 66 sélections avec le Portugal
  • "C'est Santos qui a su me donner le plus de confiance", assure-t-il
  • Il juge la sélection actuelle comme un parfait mélange entre jeunesse et expérience

Ricardo Quaresma a parfois touché au sublime avec le Portugal, mais il a également connu des moments difficiles. Heureusement pour les champions d’Europe en titre, l'attaquant était dans un bon jour pour l'entrée en lice de son équipe en Coupe des Confédérations de la FIFA 2017, contre le Mexique.

"Je suis content d'avoir marqué, mais le résultat me laisse sur ma faim", confie Quaresma à FIFA.com au coup de sifflet final. "Nous avons pourtant eu plusieurs occasions de remporter ce match", poursuit-il, agacé.

Son compteur personnel affiche 66 sélections et l'ouverture du score contre El Tri restera comme sa neuvième réalisation en équipe nationale. "À ce niveau, tout va très vite", explique l'intéressé lorsqu'on l'interroge sur ce but. "La passe de Cristiano Ronaldo était magnifique. Au bout du compte, je n'ai eu qu'à me trouver à la conclusion."

La description de Quaresma n'est pas tout à fait fidèle à la réalité. Certes, la passe de Ronaldo était effectivement magnifique. En propulsant le ballon dans un espace négligé par la défense mexicaine, le joueur du Real Madrid a envoyé son coéquipier en duel avec le portier adverse. Mais l'action était encore loin d'être terminée. Quaresma a feinté la frappe et dribblé Guillermo Ochoa avant de pousser le ballon au fond des filets.

Quaresma et son capitaine se connaissent sur le bout des doigts. "Nous sommes des amis de longue date", confirme le buteur, qui a connu son capitaine au centre de formation du Sporting Portugal. À 19 ans, Quaresma, l'aîné d'un an et demi, s'est envolé pour Barcelone, alors que Ronaldo s'engageait à Manchester United. "Cris sera toujours mon ami. Je lui souhaite de rester le meilleur footballeur au monde le plus longtemps possible et j'espère que nous pourrons lui offrir d'autres titres."

Une belle équipe
En dépit d'un parcours en dents de scie en sélection, Quaresma affiche plus de 19 ans d'expérience au plus haut niveau. Il apparaît donc comme l'un des mieux placé pour tirer les leçons du passé et envisager l'avenir. "Chaque Seleção a sa propre histoire, ses bons moments. En ce qui concerne la nôtre, nous avons beaucoup de jeunes très talentueux", juge-t-il. "Nous pouvons aussi compter sur des anciens de qualité, qui ont joué aux quatre coins du monde. C'est une belle équipe. L'état d'esprit au sein du groupe est fantastique et c'est ce qui nous permet de l'emporter si souvent."

Fernando Santos avait choisi d'aligner Quaresma d'entrée contre le Mexique, malgré la présence de joueurs en grande forme sur le banc des champions d'Europe. "Je me sens très bien", glisse le joueur de Besiktas à propos de son statut de titulaire. "De tous les sélectionneurs que j'ai connu en équipe nationale, c'est Santos qui a su me donner le plus de confiance. Je lui suis très reconnaissant de m'avoir offert une occasion de me montrer. J'essaye de tirer le maximum de chaque opportunité qui se présente", conclut-il.