• La Nouvelle-Zélande vise une victoire historique en Coupe des Confédérations de la FIFA
  • Elle entame sa campagne samedi face aux hôtes russes
  • Tom Doyle : "Ce tournoi pourrait marquer un tournant décisif dans nos carrières"

De notre envoyé spécial avec la Nouvelle-Zélande, Brendon Hanley

Les Néo-Zélandais abordent Russie 2017 avec le plus grand sérieux. Conscients de disposer d'une chance rare de briller sous les projecteurs mondiaux, ils brûlent de remporter leur première victoire en Coupe des Confédérations de la FIFA.

Rendez-vous avec l'histoire
Le match inaugural opposera la Russie à une Nouvelle-Zélande loin d'être favorite, puisque plus de 30 rangs les séparent au dernier Classement Mondial FIFA/Coca-Cola. Il pourrait toutefois représenter la meilleure chance de succès des All Whites dans le Groupe A, qui comprend également le Mexique et le Portugal. "Nous voulons accomplir quelque chose d'important et offrir à la Nouvelle-Zélande sa première victoire dans ce tournoi", annonce l'entraîneur Anthony Hudson après deux défaites 0:1 en amical devant l'Irlande du Nord et le Belarus.

Parfois en manque de réalisme offensif, les Océaniens attendent beaucoup de l'attaquant Chris Wood. "Ce sera un grand moment", anticipe le joueur de Leeds United à propos de l'entrée en lice des siens dans le stade de Saint-Pétersbourg. "C'est pour prendre à part à ces tournois de haut niveau que nous travaillons si dur et que nous disputons tant de matches difficiles à l'extérieur. Les joueurs sont impatients et sont hyper-motivés", assure le meilleur buteur du championnat de deuxième division d'Angleterre la saison dernière.

Une vitrine
Entré en fonction en 2014, Hudson a injecté du sang neuf à la sélection, qui ne compte plus que trois joueurs de champ de plus de 30 ans. Plusieurs étoiles montantes espèrent faire valoir leurs qualités au sein du collectif. "La Coupe des Confédérations est une compétition prestigieuse. Elle n'est surpassée que par la Coupe du Monde et offre une visibilité exceptionnelle à l'échelon mondial. J'espère qu'elle m'ouvrira des portes", confie le milieu d'Auckland City, Clayton Lewis, qui a fait sensation à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015. "Elle pourrait marquer un tournant décisif dans nos carrières", renchérit le jeune arrière gauche Tom Doyle.

La Nouvelle-Zélande a décroché son premier nul dans une compétition senior de la FIFA - un 0:0 face à l'Irak - lors de la Coupe des Confédérations 2009. Elle a appris ce 13 juin qu'elle serait confrontée aux Îles Salomon dans les barrages de qualification de l'OFC pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018™.