• Marco van Basten et Massimo Busacca se sont exprimés lors d'une conférence de presse organisée en marge de Russie 2017
  • La discussion a porté sur les VAR et les modifications des Lois du Jeu
  • Le lancement de l'initiative conjointe FIFA-IFAB "play fair !" également au menu

L'introduction de nouvelles Lois du Jeu et des fameux arbitres assistants vidéo a été largement évoquée par Marco van Basten et Massimo Busacca lors d'une conférence de presse organisée ce jeudi 15 juin en Russie.

L'événement a eu lieu au Stade de Saint-Pétersbourg, deux jours avant le match d’ouverture de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017, qui opposera ici même la Russie, pays hôte de la compétition, et la Nouvelle-Zélande.

Respectivement responsable du développement technique de la FIFA et directeur de l'arbitrage de la FIFA, van Basten et Busacca sont également revenus sur la participation de la FIFA à l'initiative "play fair !" de l'IFAB.

"L'initiative 'play fair !' est une stratégie pour le football", a expliqué van Basten. "Elle vise à promouvoir l'équité et l'intégrité, à s'assurer que le jeu reste accessible à tous et à optimiser l'utilisation de la technologie. Depuis son approbation, la FIFA et l'IFAB ont avancé sur la première phase de discussion et d'essai. Celle-ci met l'accent sur l'attitude des joueurs, le respect, l'amélioration du temps de jeu effectif, l'égalité et l'attractivité du jeu."

L'ancien international néerlandais a ensuite détaillé les mesures qui seront prises pour atteindre ces objectifs. L’intimidation envers les officiels de match est un phénomène que la FIFA - et le football dans son ensemble - veulent éliminer du jeu. Des premières initiatives seront prises en ce sens lors de la Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017. Les arbitres ont également reçu l’instruction d'être plus précis dans l'ajout du temps supplémentaire par rapport aux blessures et aux remplacements, avec l'idée d'éviter la verte volontaire de temps de jeu.

Pour sa part, Busacca est longuement revenu sur les tests en cours concernant les arbitres assistants vidéo (VAR). Après les résultats positifs enregistrés durant la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017, les VAR devraient figurer au programme de la Coupe du Monde de la FIFA™ l'année prochaine. Des clips ont été présentés aux journalistes afin d'expliquer le fonctionnement des VAR dans la pratique. Le directeur de l'arbitrage de la FIFA a par ailleurs souligné que les bénéfices de cette nouvelle disposition étaient déjà évidents.

"Nous sommes très satisfaits. Les VAR ont participé à deux compétitions et nous sommes d'ores et déjà en mesure d'affirmer qu'ils sont très utiles. Notre objectif est d'éliminer les erreurs manifestes : celles dont les gens se souviennent encore des années plus tard. Le football était demandeur de cette solution. Nous essayons donc de comprendre de quelle manière la technologie peut nous aider à prendre des décisions difficiles."

"Les VAR sont un nouvel outil et comme toujours dans ce cas, il faut apprendre à les utiliser convenablement. Pendant la Coupe du Monde U-20, 12 décisions ont été modifiées suite à l'intervention des VAR. Certaines d'entre elles, si elles n'avaient pas été corrigées, auraient influé sur le cours de la compétition en éliminant une équipe plutôt qu'une autre. Sur le terrain, la FIFA veut voir du fair-play et de bonnes décisions."