LE FILM DE LA JOURNÉE - L’Allemagne a ajouté une Coupe des Confédérations de la FIFA à son impressionnante collection de trophées. Opposés à un Chili dominateur mais en manque d’efficacité, les champions du monde en titre ont fait étalage de leurs qualités à Saint-Pétersbourg. 

La Mannschaft s’impose au terme d’une rencontre qui mettait aux prises l’équipe benjamine du tournoi et la doyenne, mais aussi la meilleure attaque et la meilleure défense. La finale a également été l’occasion pour les Allemands de démontrer leur combativité et leur capacité à triompher de l’adversité. De part et d’autre du but de Lars Stindl, ils ont dû faire face à un siège de leur but. La Roja affiche 63% de possession de balle et trois fois plus de touches de balle dans le camp adverse en première mi-temps. Les Sud-Américains ont, en outre, mitraillé les cages allemandes tout au long de la partie.

Ces statistiques flatteuses ne les ont pas empêchés de payer au prix fort la terrible erreur de Marcelo Diaz sur l’action qui a amené le but décisif de Stindl.

Un peu plus tôt, le Portugal est monté sur la troisième marche du podium de Russie 2017 à Moscou, grâce à l’égalisation de Pepe et au penalty transformé par Adrien Silva à la 104ème minute. Par ailleurs, la rencontre a été riche en événements : les deux équipes ont fini à dix. Exclus, Nelson Semedo et Raul Jimenez ont involontairement écrit une page d’histoire en participant à la première prolongation d’un tournoi senior FIFA marquée par deux cartons rouges.

Les quatre derniers matches pour la troisième place de la Coupe des Confédérations se sont joués en prolongation. Chacun d'eux s’est soldé par la victoire d'une sélection européenne.

Suivre
Coupe des Confédérations sur Twitter | Coupe des Confédérations sur FB | Coupe des Confédérations sur IG