• La troisième place s'est jouée en prolongation
  • Le Portugal affiche la deuxième meilleure défense du tournoi et le plus grand nombre de tirs
  • "Le futur est assuré", promet Bernardo Silva

De notre envoyé spécial avec le Portugal, Marco Monteiro

Les Portugais espéraient atteindre la finale de la Coupe des Confédérations de la FIFA. L'objectif n'a pas été rempli, mais remplis de fierté qu'ils ont quitté le Stade du Spartak de Moscou, après une une égalisation à la 91ème minute, et 120 minutes de jeu pour arracher la troisième place au Mexique.

FIFA.com a rencontré le vétéran Joao Moutinho, mais aussi Cédric et les jeunes André et Bernardo Silva pour évoquer l'évolution de leur équipe. "Je suis très heureux du temps que nous avons passé ici ensemble et des progrès accompli", lance le benjamin André Silva. "Les jeunes joueurs doivent profiter de toutes les opportunités qui se présentent pour prendre du galon. Ce voyage en Russie est une étape importante de notre développement."

"Les nouveaux ont essayé d'assimiler un maximum de choses", confirme Cedric, 25 ans, international depuis deux ans et demi. Aligné en défense centrale aux côtés de Pepe, le pensionnaire de Southampton a conforté son propre statut au sein du groupe. "C'est leur rôle. Ils doivent apprendre des plus âgés. C'est ce mode de fonctionnement qui nous a permis de continuer à progresser. Les automatismes se renforcent au fil des matches."

Avec près de 12 ans d'ancienneté en équipe nationale, Joao Moutinho a profité de son séjour en Russie pour honorer sa 100ème sélection. Le milieu de terrain assume la responsabilité qui pèse sur ses épaules et celles des autres anciens : "Les plus expérimentés font tout leur possible pour que les jeunes se sentent bien. Nous devons les aider à s'intégrer au mieux et au plus vite, pour le bien du groupe. Aussi loin que je me souvienne, les choses se sont toujours passées comme ça. Quand j'ai débarqué en sélection, les internationaux de longue date étaient là pour moi".

"J'ai vécu exactement la même chose", renchérit Bernardo Silva. "Quand je suis arrivé, je connaissais déjà quelques joueurs. Nous avions joué ensemble chez les U-21, mais les anciens ont eu une attitude exemplaire. À chaque fois que de nouveaux joueurs rejoignent le groupe, ils sont toujours accueillis à bras ouverts. Cette confiance et cette gentillesse sont très importantes pour un joueur en devenir."

"Il est essentiel de trouver le bon équilibre entre jeunesse et expérience", confirme Cedric. "Il faut que les plus jeunes se forgent leur propre vécu. Selon moi, cet état d'esprit nous a aidés à atteindre nos objectifs à chacune de nos sorties."

Malgré l'absence du Portugal en finale de Russie 2017, Moutinho se veut optimisme : "L'avenir du football portugais ressemble beaucoup à son présent. Nous avons une équipe compétitive, composée de joueurs prêts à donner tout ce qu'ils ont sur le terrain pour remplir leur mission". "En clair, l'avenir est assuré", conclut Bernardo Silva.