La Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017 s'est achevée sur une finale à la hauteur de la compétition. L'ultime match a opposé l'Allemagne, l'équipe comptant le plus de victoires dans le tournoi, à la meilleure génération de l'histoire du Chili. Les Européens ont dû mettre le bleu de chauffe pour s'imposer sur une Roja intraitable, comme en témoignent ses 61% de possession et 21 tirs qui ont valu au gardien allemand, Marc-André ter Stegen, d'être élu Homme du Match Budweiser.

Après ce magnifique bouquet final, FIFA.com résume les temps forts du tournoi.

Le podium
1. Allemagne
2. Chili
3. Portugal

A retenir

• "J'ai acclamé les buts d'El Matador Salas autrefois et ce record me remplit de fierté", s'est réjoui Alexis Sánchez, devenu le meilleur réalisateur de l'histoire de la sélection chilienne après avoir marqué contre l'Allemagne en phase de groupes. Avec 38 unités, il devance d'une longueur l'inoubliable Marcelo Salas. Son but était en outre le 400ème de la Coupe des Confédérations de la FIFA.

• L'Allemand Leon Goretzka a signé le doublé le plus rapide des annales du tournoi en demi-finale devant le Mexique. En marquant coup sur coup à la 6ème et 8ème minute, il a dépassé l'Argentin Gabriel Batistuta, auteur de deux buts à la 3ème et 10ème minute contre la Côte d'Ivoire en 1992.

• Sélection la plus prolifique (12) grâce notamment à Timo Werner, Lars Stindl et Leon Goretzka, les trois meilleurs buteurs de la compétition (3), l'Allemagne est aussi la championne la plus jeune de l'histoire de la Coupe des Confédérations, avec une moyenne de 24 ans et 4 mois.

• La Nouvelle-Zélande a quitté l'épreuve dès le premier tour, avec néanmoins la satisfaction d'avoir rompu une malédiction : le 1:0 inscrit par Chris Wood à la 42ème minute de la rencontre contre le Mexique a mis fin à la série de 565 minutes sans marquer des All Whites dans le tournoi, soit un peu plus de six matches. Le dernier but néo-zélandais remontait à la défaite 1:3 encaissée aux mains de la Colombie à France 2003.

La stat

100 ce seuil a été atteint par l'Australien Tim Cahill, le Portugais Joao Moutinho et le Russe Igor Akinfeev, qui ont fêté leur 100ème cape pendant le tournoi. Joachim Löw a, quant à lui, engrangé sa 100ème victoire en 150 matches sur le banc allemand.

La vidéo du tournoi