• Pepe et Adrien Silva expliquent les connexions sous-jacentes de leurs buts
  • Pepe décroche la prolongation à la 91ème minute
  • Adrien se joue des Mexicains de Porto

De notre envoyé spécial avec le Portugal, Marco Monteiro

Un penalty manqué par André Silva - le quatrième échec du Portugal en cinq jours -, une égalisation arrachée par un défenseur à la 91ème minute, une prolongation, deux cartons rouges, le but de la victoire signé Adrien Silva : le match pour la troisième place a été spectaculaire.

Les deux buteurs lusitaniens, Adrien Silva et Pepe, expliquent ce retournement de situation au micro de FIFA.com.

Adrien sur l'égalisation de Pepe à la 91ème minute
"Un hold-up de dernière minute", commente Adrien pour décrire l'action de Pepe. "Ce but nous a fait un bien fou. C'était un peu la récompense des gros efforts que nous avons déployés tout au long du match. Il nous a donné la force d'aller chercher la victoire."

Pepe sur son but de la revanche
"C'était jubilatoire, confie Pepe, le ballon du match sous le bras, à FIFA.com à l'issue de la rencontre. "J'ai agi par l'énergie du désespoir", avoue-t-il à propos de son but marqué du crampon droit en reprise d'une frappe de Ricardo Quaresma. "À la 91ème minute, nous étions au bout du rouleau. Mais nous avons accroché le nul sur le fil, exactement comme le Mexique l'avait fait lors de notre premier match. Cette fois, c'est nous qui avons égalisé, ce qui nous a conduits à la prolongation et à la victoire."

Adrien sur la décision de tirer le penalty
"Pepe portait le brassard de capitaine aujourd'hui. Il m'a demandé si je voulais m'en charger. J'ai senti que l'équipe et lui me faisaient confiance, alors j'ai accepté", explique-t-il.

Pepe sur le tir d'Adrien
"Honnêtement, j'ai eu du mal à regarder après nos quatre penalties manqués en moins de cinq jours. Mais Adrien fait tout pour se dépasser et nous avons confiance en lui. Je m'attendais à ce qu'il marque", assure-t-il.

Adrien sur l'influence de Porto sur son penalty
André Silva, qui a récemment quitté Porto pour rejoindre l'AC Milan, a manqué un penalty en première période, fragilisant encore une équipe échaudée par sa défaite aux tirs au but contre le Chili en demi-finale. Interrogé sur l'influence qu'a eue l'échec d'André sur sa frappe, le joueur du Sporting Portugal explique : "Je m'en serais peut-être inspiré pour placer mon tir, mais quand j'ai vu des joueurs mexicains de Porto conseiller Ochoa sur mon côté préféré avant le penalty, j'ai fait un autre choix et c'était le bon."