La Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017 et les arbitres assistants vidéo (VAR), qui faisaient leur première apparition dans ce tournoi, figuraient parmi les principaux sujets de conversation de la conférence de presse organisée la veille de la finale, au Stade de Saint-Pétersbourg.

Le Président de la FIFA Gianni Infantino, le Premier ministre délégué de la Fédération de Russie Vitaly Mutko, le président de la Commission des Arbitres de la FIFA Pierluigi Collina et le PDG du Comité organisateur local Alexey Sorokin se sont adressés aux médias et ont répondu aux questions des journalistes présents.

Vous pouvez revivre l'intégralité de la conférence de presse en vidéo et consulter les principales déclarations, regroupées ci-dessous.

Vitaly Mutko, Premier ministre délégué de la Fédération de Russie
"Nous avons préparé ce tournoi très soigneusement car nous voulions faire tout notre possible pour proposer une organisation de très haut niveau. Les matches ont eu lieu dans quatre stades magnifiques, desservis par d'excellentes infrastructures urbaines. Toutes les équipes en lice nous ont fait part de leur satisfaction. Les retours étaient très positifs et nos interlocuteurs ont exprimé leur gratitude."

Gianni Infantino, Président de la FIFA
"Cette Coupe des Confédérations a été un franc succès à bien des égards. Avant le début de la compétition, on nous parlait régulièrement des 'problèmes' auxquels nous serions confrontés. Au final, nous avons assisté à de très beaux matches, dans une ambiance fabuleuse. Nous avons aussi écrit une page d'histoire avec les VAR en Russie. De mon point de vue, c'est aussi un franc succès. Si c'est à ça que ressemble un tournoi problématique, j'espère que nous aurons encore beaucoup d'autres problèmes à l'avenir !"

Pierluigi Collina, président de la Commission des Arbitres de la FIFA
"En ce qui concerne les VAR, j'aimerais vous faire part d'une remarque formulée par l'un des arbitres présents en Russie. Voici le message qu'il m'a envoyé : 'Je profite vraiment des matches car la pression est beaucoup moins forte'. C'est comme ça que les arbitres ressentent les choses. Ils savent qu'il peut leur arriver de prendre la mauvaise décision parce qu'ils n'ont pas le bon angle de vue, contrairement aux 30 caméras qui sont dans le stade. Les VAR sont un outil très utile pour le sport car ils aident les arbitres à éviter les erreurs. C'est ce qui s'est produit pendant cette compétition. Je suis tout à fait d'accord avec le Président de la FIFA : les résultats sont très satisfaisants. Nous sommes conscients de pouvoir faire encore mieux, mais il serait bien étonnant d'avoir déjà atteint la perfection après une si courte expérience."

Alexey Sorokin, PDG du Comité organisateur local

"Pour le football russe, ce tournoi marque un tournant à plusieurs niveaux. Nous avons pu assister à de rencontres de qualité et dissiper les inquiétudes de certaines personnes à propos de notre capacité à organiser de grands événements. Nous avons établi de nouvelles normes pour nos stades, sans oublier d'élargir la gamme de services aux supporters : déplacements gratuits dans les villes et entre les villes, wifi gratuit, dispositions spéciales pour les supporters handicapés, commentaires audio pour les supporters malvoyants... Nous avons aussi pu compter sur l'aide de 6 000 volontaires originaires de 78 pays. Nous sommes très fiers d'eux. Ils ont accompli un travail fantastique."