Après une ascension météorique sur la scène internationale, le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande, l'anglais Anthony Hudson, est le plus jeune entraîneur à officier au cours d'une Coupe des Confédérations de la FIFA. Fils de l'ancien milieu de terrain Alan Hudson, international anglais qui a porté les maillots de Chelsea, Stoke City et Arsenal, Anthony est tombé dans la marmite du football dès son plus jeune âge.

Après un bref passage sur le banc de Newport County, Hudson accepte en 2013 l'offre de devenir sélectionneur des U-23 de Bahreïn. Il remplace ensuite Peter Taylor, limogé de son poste de sélectionneur des seniors bahreïniens. Hudson aide le pays à se qualifier pour la Coupe d'Asie de l'AFC 2015. Un an après sa prise de fonction à Bahreïn, Hudson prend les rênes de la sélection néo-zélandaise en lieu et place de Ricki Herbert, installé depuis neuf ans sur le banc des All Whites.

Malgré une préparation limitée et l'absence de plusieurs joueurs-clés, Hudson conduit la Nouvelle-Zélande au sacre dans la Coupe des Nations de l'OFC 2016, qualificative pour la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017. Les All Whites sont par ailleurs qualifiés pour les play-offs des qualifications océaniennes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Hudson, aujourd'hui âgé de 36 ans, détient la Licence Pro de l'UEFA et il est devenu en 2012 l'un des plus jeunes entraîneurs à atteindre le grade le plus élevé des entraîneurs de football.