Fyodor Smolov a justifié son statut de grand espoir du football russe en terminant en tête du classement des buteurs de Premier League russe pour la deuxième année consécutive. Toutefois, il lui aura fallu un certain temps pour réaliser pleinement son potentiel.

Le jeune prodige fait ses débuts parmi l'élite à 17 ans, sous les couleurs du Dynamo Moscou. Il signe son premier but l'année suivante, mais sa progression connaît ensuite un coup d'arrêt. Des performances peu convaincantes, un long séjour sur le banc des remplaçants et des passages discrets au Feyenoord (Pays-Bas) et à Anzhi Machackala sous forme de prêts, finissent par faire douter ses plus fervent supporters.

C'est finalement sous les couleurs d'Ural Iekaterinbourg qu'il montre enfin son vrai visage, avant de franchir un nouveau palier à Krasnodar. Au sein de cette équipe jeune et ambitieuse, il s'impose comme l'attaquant numéro un.

Ses débuts internationaux en 2012 resteront longtemps dans les mémoires. Il débloque son compteur dès la neuvième minute du match contre les États-Unis. Pourtant, on ne peut s'empêcher de penser que Smolov n'a pas encore donné la pleine mesure de son talent à ce niveau. Il participe néanmoins aux trois matches de la Russie durant l'UEFA EURO 2016. Aligné sur l'aile plutôt qu'à son poste de prédilection, il peine à briller sur les pelouses françaises. Malgré ces contretemps, bon nombre d'observateurs lui prédisent un destin exceptionnel en équipe de Russie.