Âgé de 26 ans, Leonardo Valencia est un milieu offensif capable de jouer des deux côtés, derrière l’avant-centre ou bien en électron libre, avec toujours la même faculté surprenante à se créer des positions de frappe. Il s’est fait remarquer avec les A chiliens lors de la China Cup remportée par la Roja en janvier dernier. Ses prestations ont convaincu Juan Pizzi de l’emmener à la Coupe des Confédérations de la FIFA afin d’engranger de l’expérience.

Valencia figure sur les tablettes de Pizzi depuis septembre 2016, lorsqu’il l’a lancé avec la Roja contre l’Équateur pour le compte des qualifications à Russie 2018. Leo a été formé à l’Universidad de Chile, mais c’est avec le Deportes Melipilla qu’il a fait ses débuts, en 2008. Performant avec l’Unión La Calera, il a vraiment commencé à faire parler de lui à Palestino au cours de la saison 2014/15. Il a ensuite remporté deux titres avec la U. de Chile, qui l'avait laissé partir en 2012, suite à quoi il avait envisagé de stopper sa carrière. Il est finalement revenu à Palestino, où ses performances l’ont propulsé vers la sélection.