La Commission de Développement de la FIFA s’est réunie ce 17 mars au siège de la FIFA sous la présidence du vice-président de la FIFA Issa Hayatou et en présence du président de la Commission d’Audit et de Conformité, Domenico Scala. La séance a été ouverte par le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter.

Dix-neuf nouveaux projets Goal ont été approuvés à cette occasion – chacun d’entre eux se voyant attribuer un financement de 600 000 dollars (US) –, ce qui porte le nombre total d’initiatives à 719 depuis 1999, réparties entre 206 associations membres. 

À la suite de l’audit statutaire annuel réalisé par KPMG, et afin d’optimiser l’efficacité des projets Goal, il a été convenu que la FIFA enverrait une lettre aux vingt et une associations membres comptant au moins un des vingt-cinq projets qui ont été approuvés avant 2013 mais qui – pour diverses raisons – n’ont pas encore été mis en œuvre ou dont les contrats n’ont pas encore été signés ; ces associations membres seront invitées à prendre les mesures nécessaires pour une mise en œuvre d’ici fin 2015.

Avec Antigua-et-Barbuda, l’Argentine, la Suède, Turks et Caicos et le Venezuela, cinq nouveaux projets ont été confirmés dans le cadre de PERFORMANCE , le programme de management du football de la FIFA, dont 169 associations membres ont pu bénéficier jusqu’à présent.

Parmi les autres points à l’ordre du jour de la Commission de Développement de la FIFA figuraient la mise en œuvre pilote du programme Connect de la FIFA qui vise à mettre en place à l’échelle mondiale un système d’identification des parties prenantes du football d’ici à 2018/2019, et l’initiative de la FIFA pour aider les associations membres à développer leurs compétitions nationales de jeunes (garçons et filles) à l’aide de conseils, de programmes éducatifs, de fourniture d’équipement et de matériel pédagogique. Cette dernière initiative sera proposée aux associations membres disposant de programmes de football de base bien établis et d’un plan stratégique pour leur football de jeunes placé sous la responsabilité d’un directeur technique.

"Si l’impact positif des projets Goal de la FIFA est déjà visible dans de nombreuses associations membres, nous avons l’intention d’optimiser la procédure de mise en œuvre afin d’en retirer le maximum. En outre, le programme Connect et l’initiative de soutien aux compétitions nationales de jeunes nous permettront de cibler deux domaines clés durant le cycle 2015-2018 en mettant en œuvre la toute première initiative d’intégration des données du football, du sommet à la base, et en faisant croître le nombre de compétitions de jeunes au niveau des associations membres", a déclaré Issa Hayatou.

Le budget de développement de la FIFA pour le cycle financier 2015-2018 s’élève à 900 millions de dollars (hors primes potentielles liées aux résultats financiers) – soit une augmentation de 100 millions de dollars par rapport à la période 2011-2014.