La FIFA va créer fin 2016 un cadre mondial concernant l’octroi de licences aux clubs, travaillant avec les six confédérations pour améliorer le football de clubs en fixant des standards minimaux dans des domaines clés tels que la sécurité des stades, l’expérience de supporter et le développement du football de jeunes.

Les six confédérations se sont réunies cette semaine pour un séminaire de deux jours au siège de la FIFA à Zurich pour planifier la mise en œuvre mondiale du système de licences. Il s’agit là d’une première réunion à laquelle toutes les confédérations ont participé et travaillé conjointement sur le programme.

Les principes d’octroi des licences de clubs de la FIFA ont été transformés en principes d’octroi de licence au niveau des confédérations afin de tenir compte de la spécificité régionale du football de clubs. Les clubs sont tenus de respecter ces principes afin de pouvoir participer à certaines compétitions, notamment en adhérant aux statuts internationaux, en investissant dans des infrastructures de formation et en acceptant des audits indépendants de leurs finances, ainsi qu’une plus grande transparence de la propriété.

"Des clubs plus forts signifient une base plus solide pour le football mondial. Les licences de clubs sont une priorité au niveau des investissements de la FIFA en faveur du jeu et sont capitales en vue d’élever les standards professionnels", a déclaré le directeur de la division Associations membres et Développement de la FIFA, Thierry Regenass. "Nous travaillons maintenant main dans la main avec les six confédérations et nos associations membres du monde entier pour mettre en œuvre ce programme pour l’avenir du football."

Le système de la FIFA d’octroi de licences aux clubs exige des clubs qu’ils s’engagent à respecter des principes et standards minimaux dans cinq domaines clés :

Sportif : par exemple, les clubs doivent désormais avoir un programme de développement des jeunes ; les clubs doivent promouvoir le fair-play

Infrastructurel : par exemple, les clubs doivent avoir des stades sûrs et confortables pour les supporters, les familles et les médias ; les clubs doivent disposer d’infrastructures de formation

Personnel et administratif : par exemple, les clubs doivent avoir des entraîneurs et un personnel médical qualifiés, ainsi qu’un mode de fonctionnement efficace et professionnel

Juridique : par exemple, les clubs doivent adhérer aux statuts internationaux ; la propriété de club doit être transparente et équitable

Financier : par exemple, audit indépendant des finances du club

L’UEFA et l’AFC ont mis en œuvre avec succès des programmes d’octroi de licence aux clubs en Europe et en Asie, alors que la FIFA travaille en collaboration avec la CONCACAF et la CAF pour élaborer et mettre en œuvre des systèmes dans leur région. L’OFC et la CONMEBOL devraient adopter des standards régionaux avant la fin de l’année 2016. Ces lignes directrices seront ensuite adaptées en fonction des besoins des fédérations nationales et des clubs dans le cadre des priorités de la FIFA pour le développement du football durant le cycle financier 2015-2018.