Le CIES a publié une étude mandatée par la FIFA sur les relations ligues-clubs et les questions de gouvernance interne des clubs.  

Dans le sillage de sa première étude de gouvernance sur les fédérations et les ligues nationales, le CIES a publié une seconde étude qui analyse les différents modèles de gouvernance au sein des ligues et des clubs. L’étude, qui s’est intéressée à dix-huit ligues et cent quarante-et-un clubs émanant des six confédérations, couvre les aspects suivants : exigences de propriété, représentation politique et processus décisionnel, droits et les obligations financières, statut du joueur, infrastructures, principe de promotion-relégation et procédures disciplinaires. 

LA FIFA a contribué à définir le mandat initial de l’étude et a aidé à la gestion d’ensemble du projet en facilitant l’accès à un grand nombre de ligues et de clubs et en permettant à l’étude de se pencher en détail sur les formes juridiques, les aspects administratifs, politiques et de management, ainsi que le rôle des supporters et les liens noués avec les communautés. Cette étude met en lumière les nombreuses interactions entre ligues et clubs et les modèles de gouvernance interne adoptés par les différents clubs, dégageant ainsi certaines différences et similitudes entre les différentes régions du monde. 

Soulignant son engagement pour la gouvernance des clubs et des ligues, la FIFA a récemment créé un département du football professionnel et approuvé lors de son dernier Congrès extraordinaire la création d’une  Commission des Acteurs du Football dans le cadre d’une ambitieuse série de réformes. Cette nouvelle commission sera entre autres responsable de la structure du football et des relations entre clubs, joueurs, ligues, associations membres et confédérations.

L’étude du CIES est un premier pas vers un possible étalonnage des pratiques entre les ligues et les clubs ; de plus, elle souligne combien il est important d’analyser sur la durée le football professionnel et ses composantes.