Alors que la Russie se prépare à accueillir la Coupe du Monde de la FIFA™ et la Coupe des Confédérations de la FIFA, l’une de ses priorités est de pouvoir offrir des services médicaux de premier ordre, en matière notamment de premiers secours et d’urgence pour les équipes participantes, la délégation de la FIFA, les invités et les spectateurs. Un premier séminaire de la FIFA, à destination des responsables médicaux du Comité d’Organisation Local (COL) et des contrôleurs antidopage des différents sites des compétitions, s’est tenu à Moscou, les 26 et 27 mai, sous la responsabilité du Professeur Jiří Dvořák, Médecin en chef de la FIFA.

Les représentants de l’ensemble des 11 villes hôtes ont détaillé, au cours de la première journée, leur structure et leur organisation, tout en faisant le point sur l’avancée de leurs préparatifs. Les participants au séminaire avaient connaissance du manuel Services médicaux et Contrôle antidopage de la Coupe du Monde de la FIFA.

"La présentation des services et équipements médicaux disponibles pour la Coupe des Confédérations et la Coupe du Monde était impressionnante", se félicite le Professeur Dvořák, Médecin en chef de la FIFA lors des six dernières éditions de la Coupe du Monde. "Cela montre la qualité des institutions et le professionnalisme des équipes médicales des sites concernés. D’un point de vue médical, la Russie est prête à accueillir les compétitions."

La Coupe des Confédérations 2017 offrira l’an prochain une répétition grandeur nature aux quatre villes impliquées dans ce tournoi, mais également aux sept autres qui accueilleront la Coupe du Monde. Elles auront l’opportunité unique d’évaluer la mise en place de l’ensemble des normes médicales requises pour le tournoi.

Nombreux points abordés
"Notre équipe médicale a enfin pu se rassembler pendant le séminaire", confie Anton Poddubnyi, responsable médical du site d’Ekaterinbourg. "La Russie est soumise à certaines normes sanitaires, mais il était important d’en apprendre davantage sur les normes internationales de la part de nos collègues de la FIFA et du COL. Tous les aspects ont été scrupuleusement abordés lors de la partie pratique. Il est essentiel de travailler tous ensemble sur ce sujet. Toutes les tâches établies par les organisateurs du séminaire doivent désormais être appliquées lors des tournois à venir."

Une formation spéciale pour répondre aux urgences du football a été organisée le deuxième jour, au Stade du Spartak, par le Professeur Efraim Kramer, pour tous les responsables médicaux des différents sites. Plusieurs situations d’urgence ont ainsi été simulées, afin que les participants puissent administrer les premiers secours sur le terrain. L’un des autres objectifs de la formation était de faire en sorte que l’ensemble des informations soient transmises aux équipes médicales locales des 12 sites de la Coupe du Monde.

"L’implication montrée par les responsables médicaux lors des exercices pratiques sur le terrain, en situation d’urgence, comme la gestion d’un arrêt cardiaque soudain, s’est avérée très positive", souligne le Professeur Kramer. "Ils étaient tous très motivés et enclins à participer."

Enfin, la FIFA a présenté aux participants l’héritage médical laissé par la Coupe du Monde, insistant notamment sur les progrès de l’éducation à la médecine du football. L’ensemble des professionnels de la santé impliqués ont ainsi été encouragé à décrocher le Diplôme de la FIFA en médecine du football. La FIFA a par ailleurs détaillé son programme de prévention des blessures "FIFA 11+" ainsi que son programme "11 pour la Santé".