Le soleil disparaît derrière le stade Zayed Sports City et entoure la mosquée Cheikh Zayed d'une lumière dorée. La journée touche à sa fin à Abou Dhabi et, avec elle, le séminaire d'arbitrage élite de la FIFA qui s'est tenu pendant cinq jours dans la capitale des Émirats Arabes Unis.

Ce nouveau rendez-vous sur la route de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ a réuni 36 des meilleurs arbitres de la planète. Ensemble, ils ont suivi des cours théoriques et pris part à des ateliers pratiques sous la direction de Pierluigi Collina, président de la Commission des Arbitres de la FIFA, et de Massimo Busacca, directeur de l'arbitrage de la FIFA.

Des joueurs locaux ont été mis à contribution pour simuler des situations auxquelles les candidats à une place en Coupe du Monde pourraient être confrontés. Les arbitres ont également bénéficié des recommandations des instructeurs sur leur placement et leurs prises de décisions sur le terrain. Ils ont par ailleurs visionné des enregistrements de matches pour débattre des aspects techniques et tactiques de la lecture du jeu. Enfin, ils ont bénéficié d'une formation à l'utilisation de l'arbitrage assistant vidéo (VAR), même si Collina a tenu à rappeler : "La décision finale appartiendra toujours à l'arbitre qui se trouve sur le terrain".

Les hommes en noir issus des six Confédérations de la FIFA sont venus à Abou Dhabi dans l'optique de préparer la prochaine Coupe du Monde en Russie. "Nous venons de pays différents, nous n'avons pas la même mentalité, ni la même compréhension du football", souligne l'Allemand Felix Brych. "Mais nous avons trouvé ici le cadre idéal pour échanger nos idées et nous forger une philosophie commune."

La 33ème équipe de la Coupe du Monde
À l'instar des 32 équipes nationales qualifiées pour la Coupe du Monde, qui partagent toute un objectif commun, les arbitres forment un groupe soudé et uni, au sein duquel chacun peut compter sur les autres. Le Français Clément Turpin confirme : "Nous devrons être parfaitement préparés pour la Coupe du Monde car les joueurs, eux, le seront".

Le soleil a désormais disparu derrière l'horizon. La chaleur de la journée a laissé place à une brise plus fraîche. C'est le moment qu'a choisi Massimo Busacca pour réunir les participants au stage une dernière fois sur le terrain. Visiblement ravi, l'Italien dresse le bilan d'une semaine intense et riche en enseignements. "Nous sommes en quête de constance et d'uniformité. Ce séminaire nous a prouvé qu'il restait encore une marge de progression, mais nous sommes sur la bonne voie."

C'est dans cette ambiance studieuse qu'une partie des hommes en noir restera aux Émirats Arabes Unis pour diriger les matches de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2017. Les autres rentreront chez eux plus forts et s'appliqueront à mettre leurs nouvelles connaissances en pratique au plus vite.