La cérémonie historique pour le programme commun School Sport dans la région d'Ohangwena s'est déroulée vendredi 31 mars à Windhoek au Concordia College, l'une des écoles d'enseignement général ou professionnel qui bénéficieront de l'opération. Le Concordia College a été le premier établissement scolaire interethnique ouvert en Namibie.

Le projet constitue une entreprise commune entre le ministère namibien de l'Éducation, des Arts et de la Culture, le ministère namibien du Sport, de la Jeunesse et des Services nationaux, le ministère allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), la Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GIZ), la Fédération namibienne de football, la Fédération allemande de football et la FIFA.

Les principales composantes du projet sont l'amélioration des équipements sportifs dans un certain nombre d'écoles du nord de la Namibie, la formation d'instructeurs qui auront ensuite comme mission de former à leur tour des enseignants à devenir entraîneurs ou arbitres, l'introduction de championnats scolaires, la fourniture d'équipements sportifs aux écoles concernées par le projet et la transmission de connaissances élémentaires et pratiques aux enfants.

Caractère durable
La signature du Memorandum of Understanding entre FIFA, DFB, NFA et GIZ en février à Johannesburg a posé les fondations de cette coopération. Au total, 45 terrains de sport, dont 17 réservés au football dans 22 écoles bénéficieront du projet, donnant à des garçons et des filles âgés de 6 à 18 ans la possibilité de pratiquer le sport en général et le football en particulier.

"Ce projet donne l'occasion à des enfants de pratiquer un vrai sport et de suivre un développement physique, social et émotionnel. Le sport doit faire partie du programme scolaire officiel et ne doit surtout pas servir de bouche-trou dans les emplois du temps", insiste Esther Nipondoka, Vice-ministre de l'Éducation, des Arts et de la Culture. "Il va contribuer au sain développement des enfants en Namibie."

Le Directeur du Sport au nom du Vice-ministre du Sport, de la Jeunesse et des Services nationaux, Shivute Katamba, s'est référé à la charte de l'UNESCO, dans laquelle on peut lire qu'il "existe un droit fondamental pour chacun à pratiquer un sport". Il est également convaincu que ce projet donnera aux enfants une plateforme pour développer leurs compétences physiques, sociales et éducatives. Les deux représentants du gouvernement ont promis d'apporter un soutien absolu au projet.

Ronny Zimmermann, Vice-président de la Fédération allemande de football, a décrit la coopération à long terme qui existe entre la DFB et la NFA et mentionné spécifiquement le Girls Centre au siège de la NFA, qui a été construit en étroite collaboration avec l'État allemand, la Fédération régionale allemande de Westphalie et la DFB. Concernant le projet en lui-même, il a attiré l'attention sur son caractère durable et ses conséquences à long terme, ainsi que sur le pouvoir du football et du sport en général, qui peuvent faire une différence en faveur d'un développement plus sain des enfants en Namibie.

Projet pilote
Directeur du Concordia College, Joseph Masule s'est dit très heureux que son école ait été désignée pour accueillir cette cérémonie historique. La FIFA a fait don d'un kit d'équipement de football complet pour deux des équipes de cet établissement d'enseignement professionnel.

Jürg Nepfer, Chef des Services de développement technique de la FIFA, a lui évoqué l'un des principaux piliers de la vision de la FIFA pour l'avenir, à savoir la croissance du football en rendant ce dernier plus accessible aux filles et aux garçons du monde entier. "Le football à l'école sera toujours une priorité pour nous. Avec ses valeurs positives, notre sport est un complément idéal à la promotion et l'enseignement de connaissances élémentaires et pratiques, qui constituent une autre pierre angulaire du projet."

Président de la Fédération namibienne de football, Frans Mbiti était extraordinairement heureux de voir le projet débuter. "Cela contribue aux efforts de la Fédération pour développer le football à tous les niveaux, en mettant tout particulièrement l'accent sur le football de base pour les filles et les garçons." Il a tenu à remercier de leur soutien tous les partenaires présents. Le Secrétaire général de la NFA, Barry Rukoro, qui a fait office de maître de cérémonie, a rappelé l'importance de produire plus de footballeurs et de footballeuses, mais aussi et surtout de meilleurs Namibiens.

La cérémonie s'est conclue par un mini-tournoi entre quatre écoles de Windhoek au cours duquel des garçons et des filles (chaque équipe devait inclure au moins deux filles) ont montré leur talent, posant ainsi la première pierre du projet. Une plaque commémorative sur laquelle est inscrit le nom du projet a été dévoilée.

Le soutien au football scolaire en Namibie est un projet pilote dans ce domaine. La rénovation des terrains de football débutera en mai 2017 et durera environ huit mois. Durant cette période, il y aura des activités comme l'organisation de festivals, de tournois et de championnats scolaires ainsi que la mise en place de stages de coaching et d'arbitrage pour les enseignants. Chacune des 17 écoles concernées par le projet recevra un kit d'équipement de football pour deux de ses équipes. La remise de ce matériel se fera lors du lancement d'un atelier à Eenhana, le 4 avril 2017.