• Les Bleues ont perdu contre l'Angleterre (1:0) en quart de finale de l'EURO Féminin 2017
  • C'est la troisième fois consécutive qu'elles échouent à ce stade de la compétition
  • Les Bleues doivent à présent se tourner vers 2019

Depuis sa quatrième place accrochée à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011, la France est toujours citée parmi les favoris pour chaque grand tournoi auquel elle participe, mais cet EURO Féminin 2017 est venu confirmer l'incapacité des Bleues à assumer ce statut. 

Cette défaite contre les Anglaises vient conclure un parcours poussif, qui avait débuté dans le Groupe C sur une laborieuse victoire contre l'Islande (1:0), puis deux nuls contre l'Autriche (1:1) et la Suisse (1:1), que les Tricolores ont arrachés après avoir été menées au score.

Dynamiques contraires
Tout le contraire des Anglaises, qui abordaient cette rencontre fortes de trois victoires en trois matches, et qui ont parfaitement négocié leur affaire avec un but à l'heure de jeu signé Jodie Taylor après un ballon perdu par Eugenie Le Sommer. 

Les Britanniques prennent rendez-vous avec les Pays-Bas en demi-finale, tandis que les Bleues devront attendre d'accueillir la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019 pour avoir une nouvelle opportunité de briller sur la scène internationale. 

Quelques chiffres…
22 - Ce France-Angleterre marquait la 23ème confrontation entre les deux sélections. Avec 10 victoires et 9 nuls, les Bleues avaient un large ascendant avant ce revers face aux Anglaises dont les deux précédentes victoires remontaient à 1973 et 1974, soit les deux premières oppositions entre les deux pays.

11 - Avec 11 buts marqués, l'Angleterre possède de loin la meilleure attaque du tournoi, et la défense n'est pas mal non plus avec un but encaissé. 

5 - C'est la cinquième fois consécutive que les Françaises participaient à l'EURO. En 1997, 2001 et 2005, elles sont sorties au premier tour avant d'échouer en quart de finale en 2009 et en 2013. 

183 - Comme le nombre de sélections de la milieu de terrain française Camille Abily, qui a débuté sa carrière internationale le 26 septembre 2001 contre les Pays-Bas. Elle était la Bleue la plus capée en activité mais a annoncé qu'elle arrêtait la sélection à l'issue de cet EURO.