Alors que le monde du football attend la révélation de l'emblème et du slogan officiel de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019 (le 19 septembre à Paris) nous revenons sur 10 moments marquants de l'histoire du tournoi.

Le moment
Le Japon avait participé à toutes les Coupes du Monde Féminines de la FIFA™ jusque-là, mais il n'avait réussi à dépasser la phase de groupes qu'une seule fois, à Suède 1995, avant de s'incliner en quart de finale.

Les Nadeshiko arrivaient à Allemagne 2011 dans une situation délicate. Trois mois plus tôt, un violent tremblement de terre suivi d'un tsunami avait détruit une région entière du pays. L'équipe abordait la compétition avec des sentiments mitigés. "Nous ne sommes pas dans les meilleures conditions pour jouer au football", reconnaissait sa capitaine Homare Sawa.

Malgré le contexte, les Japonaises ont étonné le monde entier, proposant un football irrésistible basé sur une circulation impeccable du ballon. Elles atteignent finalement la finale, le 17 juillet à Francfort, elles sont attendues au tournant par les redoutables Américaines, doubles championnes du monde et données largement favorites. Les Nipponnes parviennent cependant à aller en prolongation...

Spécial parce que...
À trois minutes de fin de la prolongation, les États-Unis mènent 2:1 mais concèdent un corner. Aya Miyama le frappe et Sawa surgit à l'angle du rectangle des six mètres. Chargée dans le dos par une défenseuse, elle réussit quand même à reprendre la balle de l'extérieur du pied. But. Cette égalisation propulse les Japonaises vers la série de tirs au but, avec un moral regonflé à bloc. Côté américain, la nervosité est tangible. Les représentantes de la Bannière étoilée s'inclineront finalement 1:3 au terme de l'exercice des penalties, avec notamment deux arrêts de Kaihori. Le Japon entre quant à lui dans le club très fermé des pays champions du monde.

Paroles...
"Les joueuses américaines sont très grandes. C'est pour ça que nous avons décidé de jouer ce dernier corner au premier poteau. Ma première idée a été de reprendre de volée en espérant qu'une coéquipière puisse mettre le ballon au fond. Ce but a changé ma vie de footballeuse. Honnêtement, je ne crois pas que je pourrais en marquer un autre comme ça. C'est le plus beau but de ma carrière" - Homare Sawa, qui a gagné le Soulier d'Or adidas et le Ballon d'Or adidas à Allemagne 2011