Alors que le monde du football attend la révélation de l'emblème et du slogan officiel de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019 (le 19 septembre à Paris) nous revenons sur 10 moments marquants de l'histoire du tournoi.

Le contexte...
Absente de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ depuis 12 ans, l'Angleterre débarque en RP Chine en 2007 avec l'envie de rattraper le temps perdu et de faire oublier son parcours décevant dans le Championnat d’Europe féminin organisé deux ans plus tôt sur ses terres. Le programme des Anglaise ne s'annonce pourtant pas de tout repos, avec un duel très attendu contre une sélection japonaise en pleine ascension et un choc face à l'Allemagne.

Spécial parce que...
Après avoir concédé l'ouverture du score sur un coup franc d'Aya Miyama en début de seconde période, l'Angleterre se retrouve en difficulté à dix minutes du coup de sifflet final. Mais Kelly Smith n'a pas dit son dernier mot. Bien servie par Karen Carney, l'attaquante d'Arsenal réalise un enchaînement heureux avant d'égaliser d'une superbe frappe du gauche. Elle fête alors ce but décisif en embrassant la chaussure qui lui a permis de réaliser ce geste crucial. Trois minutes plus tard, elle double la mise du droit... et enlève ses deux chaussures. Miyama parviendra tout de même à arracher le nul grâce à un second coup franc en toute de fin de match. Ce point fait tout de même les affaires des Lionnes, qui accèderont aux quarts de finale.

Paroles...
"Je n'avais qu'une seconde pour faire la différence, pas un centième de plus. D'un seul coup, mon cerveau est entré en ébullition. 'C'est le moment ! Vas-y !' Et je l'ai fait. Sans hésiter, j'ai envoyé le ballon dans l'angle gauche du but japonais. Après ça, je n'ai plus pensé à rien. J'ai été complètement submergée par l'euphorie. 'Oh mon Dieu !' Je venais de marquer mon premier but en Coupe du Monde. Je n'avais pas la moindre idée de ce que j'étais supposée faire ou ressentir. Je n'étais absolument pas préparée à vivre quelque chose d'aussi énorme. Je ne savais pas du tout comment fêter ce but. Emportée par la fierté et le bonheur, j'ai enlevé ma chaussure gauche et je l'ai embrassée, comme ça, sans vraiment réfléchir."