• La Fédération hongroise souhaite construire jusqu’à 40 nouveaux terrains artificiels
  • De nouveaux défibrillateurs pour sauver des vies
  • Des projets "très importants pour la famille du football hongrois et la société dans son ensemble"

La Fédération hongroise de football (MLSZ) a décidé d’installer plusieurs nouveaux terrains artificiels de 40x20 mètres à travers tout le pays. Ces nouvelles surfaces profiteront principalement aux clubs de jeunesse et aux écoles. Ces dernières utiliseront les terrains le matin. Dans l’après-midi et en soirée, les clubs, y compris ceux des villes voisines, prendront possession des lieux.

Ces nouveaux terrains vont...

  • ... permettre aux enfants de s’initier au football
  • ... encourager un mode de vie sain
  • ... favoriser la cohésion sociale et réduire la criminalité
  • ... renforcer l’attachement des riverains à leurs quartiers

"Les deux piliers de notre stratégie résident dans le développement des infrastructures et la construction de terrains pour les jeunes et le niveau grassroots", explique le secrétaire général de la MLSZ Marton Vagi. "Le choix des sites n’a pas encore été arrêté, mais la MLSZ aimerait que ces équipements profitent aux régions les plus défavorisées." Fort logiquement, la FIFA a approuvé ces deux objectifs et rapidement décidé de soutenir ce projet dans le cadre du programme Forward de la FIFA.

À propos des terrains

  • Jusqu’à 40 nouveaux terrains construits
  • Vingt terrains déjà réalisés en 2017
  • Conçus pour les écoles et les clubs
  • Coût total : 4 millions USD
  • Contribution du programme Forward de la FIFA : 800 000 USD

Double finaliste de la Coupe du Monde de la FIFA™, la Hongrie formera peut-être le prochain Ferenc Puskas ou Sandor Kocsis grâce à cette initiative.

Les dirigeants hongrois souhaitent également améliorer leurs infrastructures médicales. Ils ont donc validé l’achat de nouveaux défibrillateurs, qui seront distribués dans tout le pays. "Les morts subites ne concernent pas uniquement les footballeurs professionnels, mais aussi les arbitres et les amateurs", note Janos Zelei, directeur de l’administration de la MLSZ. "Lorsqu’un incident de ce type survient, le patient peut espérer un rétablissement complet, à condition de faire l’objet de soins rapides et professionnels. Temps = Vie. La formule se vérifie souvent et, dans ce cas précis, les chances de réussite d'une défibrillation diminuent de sept à dix pour cent par minute."

À propos des défibrillateurs

  • Achat de 1 000 nouveaux défibrillateurs
  • Les défibrillateurs seront achetés dans toute la Hongrie
  • Coût total : 2 millions USD
  • Contribution du programme Forward de la FIFA : 400 000 USD

"La réanimation cardio-pulmonaire permet de garder le joueur en vie, mais c’est le défibrillateur qui relance le cœur à son rythme normal", rappelle le professeur Efraim B. Kramer, responsable médical de tournoi pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. "C’est pourquoi l’achat de défibrillateurs va sauver des vies. Le projet de la Fédération hongroise de football constitue un excellent exemple à suivre."

"Malheureusement, nous avons été témoins d’événements aussi tragiques qu’inoubliables sur le terrain. La prévention et l’utilisation des défibrillateurs sont donc indispensables", ajoute le secrétaire général de la MLSZ. "Ces projets sont très importants pour la famille du football hongrois et la société dans son ensemble."

"À travers des projets de développement comme ceux lancés par la Fédération hongroise, le programme Forward de la FIFA peut avoir un impact mondial à long terme. Nous en sommes convaincus", renchérit Joyce Cook, responsable des associations membres de la FIFA. "Ce projet est également soutenu par nos collègues du département médical de la FIFA car il devrait sauver des vies sur le terrain. De tels investissements dans le développement du football représentent une étape supplémentaire vers des terrains plus sûrs et durables. Nous espérons qu’ils donneront des idées à de nombreuses autres fédérations à travers le monde."

Articles recommandés